November 19, 2017 / 5:14 PM / 9 months ago

Natixis veut renforcer sa rentabilité et croître dans la gestion

PARIS (Reuters) - Natixis, qui a dévoilé dimanche les objectifs de son nouveau plan stratégique à trois ans, entend renforcer sa rentabilité et accélérer dans la gestion d’actifs avec de possibles acquisitions.

Natixis, qui a dévoilé dimanche les objectifs de son nouveau plan stratégique à trois ans, entend renforcer sa rentabilité et accélérer dans la gestion d'actifs avec de possibles acquisitions. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Dans le cadre de sa nouvelle feuille de route allant de 2018 à 2020, la banque, filiale du groupe mutualiste BPCE, indique dans un communiqué viser une rentabilité des capitaux propres (ROTE) comprise entre 13% et 14,5%.

Son précédent plan stratégique visait une rentabilité des capitaux propres entre 11,5% et 13%. Et sur les neuf premiers de 2017, son ROTE est ressorti à 12,2%.

La banque, qui organise lundi une journée investisseurs à Londres, vise en outre une croissance annuelle de 5% de ses revenus sur la durée de son nouveau plan ainsi qu’un taux de distribution de ses bénéfices d’au moins 60% chaque année (contre au moins 50% précédemment).

Elle prévoit de générer environ 4 milliards d’euros de capital libre dont un milliard pourrait servir à financer des acquisitions.

Dans la gestion d’actifs, Natixis indique aussi vouloir “participer au mouvement de consolidation de l’industrie de manière disciplinée”.

Sur la période 2018-2020, la banque vise une collecte nette de plus de 100 milliards d’euros avec comme objectif d’atteindre environ 1.000 milliards d’euros d’encours sous gestion à fin 2020.

A fin septembre, son portefeuille d’actifs gérés s’élevait à 813 milliards d’euros.

MOINS DE CONSOMMATION DE CAPITAL

Dans le prolongement de son précédent plan stratégique, Natixis continue ainsi de se renforcer dans les activités moins consommatrices de fonds propres et de réduire la part des activités bancaires.

Mercredi, Natixis Global Asset Management a indiqué vouloir doubler ses encours sous gestion dans la région Asie-Pacifique au cours des trois prochaines années pour les porter à 100 milliards de dollars (85 milliards d’euros environ).

Pour y parvenir, le pôle de gestion d’actifs de Natixis mise sur une combinaison de croissance organique et d’acquisitions.

Dans l’assurance vie, activité que le groupe BPCE a décidé ces dernières années d’internaliser chez Natixis après avoir dénoncé son accord de distribution avec CNP Assurances, la banque ambitionne d’atteindre 90 milliards d’euros d’encours au cours de son plan dont 35% en unités de compte.

Elle entend aussi renforcer ses expertises en banque de financement et d’investissement dans quatre secteurs prioritaires: l’énergie et les ressources naturelles, l’aviation, les infrastructures et l’immobilier.

Dans une interview au quotidien Les Echos, disponible sur internet, Laurent Mignon, le directeur général de Natixis, fait savoir qu’une cession de la participation au capital de Coface pourrait intervenir au cours du plan stratégique.

Selon les données Thomson Reuters, Natixis détient près de 41% du capital du spécialiste de l’assurance crédit.

En Bourse, l’action Natixis a terminé la séance de vendredi à 6,53 euros. Le titre a gagné 22% depuis le début de l’année après un gain de 4,95% en 2016.

Avec Maya Nikolaeva, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below