November 17, 2017 / 9:51 AM / 10 months ago

Les marchés actions se replient, le dollar retombe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent dans le rouge vendredi matin, la remontée de l’euro, des résultats décevants, des abaissements de recommandation et les nouvelles divergentes en provenance des Etats-Unis freinant le rebond entamé la veille.

La Bourse de Londres. Les principales Bourses européennes évoluent dans le rouge vendredi matin. À Paris, le CAC 40 perd 0,28% après une heure d'échanges. À Francfort, le Dax cède 0,05% et à Londres, le FTSE 100 recule de 0,3%. /Photo prise le 15 août 2017/REUTERS/Neil Hall

À Paris, le CAC 40 perd 0,28% à 5.321,73 points après une heure d’échanges. À Francfort, le Dax cède 0,05% et à Londres, le FTSE 100 recule de 0,3%. L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,2%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,22% et le Stoxx 600 de 0,19%.

La baisse la plus marquée (-0,48%) revient à Milan, où le secteur bancaire inquiète de nouveau.

Les principaux indices européens avaient tous fini en hausse jeudi après une longue série de baisses, à la faveur d’un regain d’appétit pour le risque.

Wall Street a elle aussi rebondi, le Nasdaq inscrivant même un nouveau record, profitant à la fois des bons résultats de Cisco et Wal-Mart et de l’adoption par la Chambre des représentants du projet de réforme fiscale promise par Donald Trump, un vote qui ne constitue qu’une première étape.

Mais les informations de la nuit sur l’évolution de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les soupçons d’ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 ont contribué à freiner l’élan acheteur, tout en faisant baisser le dollar.

Selon le Wall Street Journal, Robert Mueller a adressé des citations à comparaître à plusieurs membres de l’équipe de campagne de Donald Trump. La nouvelle pourrait ouvrir un nouveau chapitre dans l’enquête, qui éclabousse des proches du président, dont son gendre Jared Kushner, auquel une commission du Sénat reproche de ne pas avoir fourni tous les documents demandés.

La Bourse de Tokyo a clôturé sur une progression de 0,2% mais bien en dessous de ses plus hauts du jour, la vigueur du yen face au dollar ayant pesé sur la tendance en fin de séance. Sur l’ensemble de la semaine, le marché japonais enregistre un recul de 1,26% après neuf semaines consécutives de hausse. [.TFR]

Sur le marché des changes, le dollar perd 0,24% face à un panier de devises de référence. L’euro a repassé en début de séance la barre des 1,18 dollar avant de céder un peu de terrain, en dépit du soutien que lui apportent les déclarations optimistes de Mario Draghi sur la croissance dans la zone euro.

Les investisseurs surveillent par ailleurs l’évolution des discussions en Allemagne pour tenter de former une coalition gouvernementale autour de la CDU d’Angela Merkel.

SKY EN HAUSSE, ELIOR CHUTE APRÈS UN AVERTISSEMENT

Aux valeurs en Europe, le groupe britannique de télévision Sky gagne 2,82%, la plus forte hausse du Stoxx 600, après les informations de Reuters selon lesquelles Comcast et Verizon ont manifesté leur intérêt pour une partie des actifs de Twenty-First Century Fox.

Toujours dans le secteur des médias, Vivendi prend 0,92% après avoir ouvert en baisse. Le groupe a publié jeudi soir des résultats trimestriels inférieurs aux attentes mais a confirmé ses objectifs pour 2017.

De son côté, l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft perd 0,96% après les déclarations de Vivendi écartant au moins à court terme le scénario d’une prise de contrôle.

Groupe Bolloré s’adjuge 1,88% après l’annonce d’une croissance organique de 5% sur juillet-septembre.

A la baisse, le groupe de restauration collective Elior chute de 13,01% après un avertissement sur ses résultats.

Inditex cède 1,75%; Berenberg est passé à la vente sur le propriétaire de Zara en ramenant son objectif de cours de 35 à 24 euros. H&M cède parallèlement 3,31%, au plus bas depuis six ans, après avoir été dégradé par SEB Equity Research, également passé à la vente.

Conséquence du recul de ces deux poids lourds: l’indice sectoriel Stoxx de la distribution affiche le repli le plus marqué du jour en Europe (-0,84%).

A Paris, Spie (-2,31%), deuxième plus forte baisse du SBF 120 derrière Elior, souffre de l’abaissement de la recommandation de HSBC d’”acheter” à “conserver”.

Edité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below