17 novembre 2017 / 06:41 / dans 24 jours

Elior révise en baisse ses objectifs et chute en Bourse

PARIS (Reuters) - Elior a révisé en baisse vendredi ses perspectives de rentabilité pour cause de coûts de démarrage de nouveaux contrats ou d‘ouragan Irma, provoquant une chute de son titre en Bourse.

Elior a révisé en baisse vendredi ses perspectives de rentabilité pour cause de coûts de démarrage de nouveaux contrats ou d'ouragan Irma, provoquant une chute de son titre en Bourse. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le groupe de restauration collective prévoit désormais pour 2016-2017 un taux de marge d‘Ebitda retraité de 8,3% alors qu‘il tablait précédemment sur une amélioration de 20 à 30 points de base par rapport aux 8,5% de 2015-2016 (à périmètre constant).

Il indique aussi que son objectif de hausse “significative” du résultat net par action ajusté ne sera pas atteint.

Ces prévisions ont fait décrocher le titre Elior, qui plongeait de 12,3% à 21,61 euros à 10h20, effaçant ses gains enregistrés depuis le début de l‘année.

“Les détails sur la prévision pour 2018 seront abordés lors de la présentation des résultats annuels, le 6 décembre, mais nous nous attendons à ce que la pression sur les coûts se maintienne”, indique Kepler Cheuvreux dans une note.

“Sur la base de ces éléments, nous pensons que la prévision de taux de marge d‘Ebitda pour 2020 (9-10% à l‘origine) devra être révisée à la baisse”, ajoute l‘intermédiaire, soulignant que la nouvelle prévision d‘Ebitda d‘Elior pour 2016-2017 est inférieure d‘environ 4% aux attentes du consensus.

Le groupe, qui avait dit tabler sur une croissance organique - hors effet des sorties volontaires de contrats - d‘au moins 3,0%, a indiqué vendredi qu‘elle atteindrait environ 3,6%.

Il a également annoncé dans un communiqué la nomination au poste de directeur général de Philippe Guillemot, qui a notamment occupé les mêmes fonctions chez Europcar avant de devenir le numéro deux d‘Alcatel-Lucent.

Elior avait annoncé en juillet le départ de son PDG, Philippe Salle, et la dissociation des fonctions de président et de directeur général.

“POTENTIEL DE CROISSANCE SIGNIFICATIF”

Cette nomination sera effective le 5 décembre.

Sa “capacité incontestable (...) à mener à bien le renforcement des organisations, à mobiliser les équipes sur des objectifs clairs et à poursuivre la transformation engagée est un atout essentiel”, a estimé le groupe.

Sa connaissance des grandes entreprises décentralisées et internationales sera aussi particulièrement utile pour poursuivre l‘accélération de la stratégie d‘internationalisation, a-t-il ajouté.

Elior a précisé que ses nouvelles prévisions reflétaient les coûts de démarrage de nouveaux contrats, notamment avec le ministère de la Défense en Italie et dans l‘enseignement en France, ainsi que les conséquences de l‘ouragan Irma, en septembre.

Le groupe a aussi invoqué la moindre contribution de ses plans d‘actions et d‘économies, dont les bénéfices étaient attendus au quatrième trimestre.

Interrogé sur les objectifs 2020, le directeur financier Olivier Dubois a seulement déclaré lors d‘une conférence téléphonique qu‘il reviendrait à Philippe Guillemot de “définir la feuille de route adéquate et les objectifs financiers qui reflèteront la stratégie moyen et long terme”.

Le groupe a cependant souligné qu‘il restait “confiant dans ses perspectives de développement, tant en restauration collective qu‘en restauration de concession” et qu‘il entrevoyait “un potentiel de croissance significatif”.

Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below