16 novembre 2017 / 19:25 / dans un mois

Les Bourses repartent, l'euro recule

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi dans le vert à la faveur d‘un repli de l‘euro, amorçant ainsi un rebond après la baisse marquée des derniers jours.

Les Bourses européennes ont terminé jeudi dans le vert à la faveur d'un repli de l'euro, amorçant ainsi un rebond après la baisse marquée des derniers jours. À Paris, le CAC 40 a gagné 0,66% (35,14 points) à 5.336,39 points. À Francfort, le Dax a pris 0,55% alors qu'à Londres, le FTSE 100, freiné par la baisse des minières, se contentait d'un gain de 0,19%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,66% (35,14 points) à 5.336,39 points. À Francfort, le Dax a pris 0,55% alors qu‘à Londres, le FTSE 100, freiné par la baisse des minières, se contentait d‘un gain de 0,19%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a pris 0,68%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro 0,54% et le Stoxx 600 0,78%.

A la clôture de mercredi, le CAC affichait huit séances consécutives de baisse, au cours desquelles il a cédé 3,91% pour revenir à son plus bas niveau depuis le 29 septembre. Le Stoxx 600, lui, accusait un repli de 3,65% en sept séances.

“Après cinq ou six jours de vente soutenue, les investisseurs sont revenus à l‘achat à la recherche de bonnes affaires”, commente l‘analyste Michael Hewson (CMC Markets). “Je pense toutefois que c‘est temporaire”, ajoute-t-il. “Il n‘y a pas eu de correction significative de l‘année et le fait est que les marchés d‘actions ont fait mieux que tout ce qu‘on aurait pu imaginer”.

Signe de l‘apaisement des marchés actions, les indices de volatilité, qui avaient nettement rebondi ces derniers jours, sont de nouveau en territoire négatif.

Les places de la zone euro ont profité notamment du recul de l‘euro, dont le rebond marqué ces derniers jours avait pesé sur la tendance. La monnaie unique, qui avait atteint mercredi 1,1860 dollar, son plus haut niveau depuis plus d‘un mois face au billet vert, cède 0,15% et revient sous 1,18 dollar.

L‘euro a amplifié son repli après les chiffres définitifs de l‘inflation dans la zone euro en octobre, qui confirment le ralentissement de la hausse des prix à 1,4% en rythme annuel.

Le dollar américain reprend parallèlement un peu de terrain face à un panier de devises de référence, après être tombé mercredi à un plus bas de près de quatre semaines.

Les cours du pétrole se stabilisent..

BOUYGUES AU PLUS HAUT DEPUIS 2008

La plupart des indices sectoriels européens ont fini dans le vert, à commencer par celui de la construction (+1,95%), tiré par Bouygues, qui est s‘adjugé 5,17%, de loin la plus forte hausse du CAC, et a atteint son plus haut niveau depuis plus de neuf ans.

Le groupe français a relevé l‘objectif de marge de sa branche télécoms après un bond de 37% de son bénéfice d‘exploitation sur les neuf premiers mois de l‘année.

L‘automobile a progressé de 0,84% après les chiffres mensuels de l‘ACEA sur les immatriculations en Europe, qui montrent un rebond du marché en octobre.

Renault a pris 1,34%, PSA 1,27%.

A la baisse, Sodexo (-1,84%) a accusé le repli le plus marqué du CAC, le titre du géant de la restauration collective étant sanctionné après des prévisions 2018 jugées décevantes.

Le groupe britannique d‘ingénierie GKN a chuté quant à lui de 4,76%, la plus forte chute du Stoxx, après l‘annonce du départ de Kevin Cummings, qui était censé devenir son directeur général, la division aérospatiale qu‘il dirigeait ayant annoncé une dépréciation inattendue.

A la baisse également, Altice a encore perdu 4,20%, la promesse de Patrick Drahi de se recentrer sur le désendettement et la satisfaction des clients n‘ayant pas ramené la confiance des investisseurs, qui sanctionnent le titre depuis la publication, début novembre, de résultats trimestriels décevants.

A l‘heure de la clôture en Europe, Wall Street évolue en nette hausse au lendemain du repli le plus marqué subi par l‘indice phare S&P-500 depuis septembre, une inversion de tendance favorisée par un regain d‘appétit général pour le risque et de bons résultats d‘entreprises.

Le distributeur Wal-Mart Stores grimpe de plus de 8% et évolue à un plus haut historique après ses résultats trimestriels, marqués par une progression de ses ventes à périmètre constant pour un 13e trimestre consécutif sur la période août-octobre.

édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below