16 novembre 2017 / 18:15 / il y a un mois

Un échec du plan "Pace" pour Opel serait très grave, dit Tavares

BERLIN (Reuters) - Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, a déclaré jeudi qu‘un échec du plan de redressement d‘Opel aurait des conséquences très graves pour les salariés de la filiale allemande et pour la société dans son ensemble.

Carlos Tavares (photo), président du directoire du groupe PSA, a déclaré jeudi qu'un échec du plan de redressement d'Opel aurait des conséquences très graves pour les salariés de la filiale allemande et pour la société dans son ensemble. /Photo prise le 9 novembre 2017/REUTERS/Ralph Orlowski

PSA a donné à Opel jusqu‘en 2020 pour renouer avec le bénéfice dans le cadre du plan “Pace” qui doit accélérer la convergence de ses véhicules avec ceux du groupe français.

“Si ça ne marche pas, ce sera très grave pour la société et aussi bien sûr pour le personnel”, a-t-il dit jeudi, lors d‘une conférence à Berlin.

Andreas Cremer, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below