November 16, 2017 / 8:54 AM / in 2 months

Electrolux investit dans ses usines en Amérique du Nord

par Niklas Pollard

STOCKHOLM (Reuters) - Electrolux va consacrer huit milliards de couronnes (807 millions d‘euros) à la modernisation de ses usines, notamment en Amérique du Nord, afin de mieux se battre contre ses concurrents asiatiques moins chers.

Le fabricant d‘électroménager suédois prévoit des dépenses d‘investissement de l‘ordre de six milliards de couronnes en 2018, axées sur les “architectures de produits, l‘automatisation et l‘innovation”, contre un peu plus de quatre milliards en 2017, réparties dans les trois à quatre ans à venir.

Le concurrent de l‘américain Whirlpool s‘est retiré de ses activités non rentables, principalement en Europe, au profit de segments plus lucratifs comme le matériel de cuisine, ce qui lui a permis d‘atteindre une marge d‘exploitation de 6% au cours des deux derniers trimestres.

Proposer des produits plus pointus et à moindres coûts s‘avère crucial pour les fabricants de produits blancs, concurrencés par des groupes asiatiques comme LG Electronics et Haier Group.

HAUSSE DE 2 À 3% DE LA DEMANDE PRÉVUE AUX USA

Jonas Samuelson, directeur général depuis 2016, s‘attaque maintenant à la modernisation des lignes de production du groupe à travers le monde, comme il l‘a fait quand il était le patron de la division Europe.

Ces dépenses d‘investissement devraient permettre d‘économiser trois milliards de couronnes à partir de 2020, a-t-il déclaré lors d‘une présentation aux investisseurs.

Le propriétaire des marques Electrolux, Frigidaire, AEG et Zanussi va développer l‘automatisation et la modularisation - une technique qui permet aux fabricants d‘augmenter le nombre de composants communs à une série de produits - dans ses usines d‘Amérique du Nord et latine.

“Cela conduit à une hausse des dépenses en actifs immobilisés dans les trois à quatre prochaines années, mais elles seront largement remboursées”, a ajouté Jonas Samuelson.

Avec une production plus souple et des délais de livraison plus rapides, le groupe devrait se renforcer sur un marché en forte croissance.

Dans sa prévision de résultats pour l‘an prochain dévoilée jeudi, Electrolux dit s‘attendre à ce que la demande du secteur augmente de 1% à 2% en Europe et de 2% à 3% en Amérique du Nord.

La hausse des prix des matières premières, principalement l‘acier, a affecté les fabricants de produits blancs cette année. Electrolux a évalué cet impact sur son bénéfice 2017 à 1,4 milliard de couronnes suédoises.

Le groupe pense que ses mesures d‘économies lui permettront de compenser l‘impact de la hausse des coûts de production en 2018, qu‘il estime à un milliard de couronnes.

L‘action Electrolux perdait 2,7% à 281,2 couronnes vers 15h40 GMT à la Bourse de Stockholm, signant l‘une des plus fortes baisses de l‘indice paneuropéen Stoxx 600, qui prenait 0,77% à ce stade.

Le titre a cependant gagné 28% depuis le début de l‘année, surperformant son indice sectoriel en Europe, en hausse d‘un peu moins de 10% sur la même période.

Avec Johannes Hellstrom; Claude Chendjou et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey et Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below