15 novembre 2017 / 16:08 / dans un mois

Amazon renonce à un projet de chaînes de TV groupées, selon des sources

NEW YORK/LOS ANGELES (Reuters) - Amazon a renoncé à son projet de lancement d‘un service de diffusion en ligne regroupant les principales chaînes de télévision et du câble aux Etats-Unis, car le géant du commerce en ligne ne croit pas pouvoir dégager une marge suffisante sur un tel service, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Amazon a renoncé à son projet de lancement d'un service de diffusion en ligne regroupant les principales chaînes de télévision et du câble aux Etats-Unis, car le géant du commerce en ligne ne croit pas pouvoir dégager une marge suffisante sur un tel service, a-t-on appris de sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Carlos Jasso

Le groupe américain n‘est pas non plus parvenu à convaincre les principaux diffuseurs d‘abandonner leur modèle historique de bouquets de chaînes pour un service à la carte, ont ajouté les sources. Les discussions sur Amazon Channels ont depuis été rompues.

Une porte-parole d‘Amazon a refusé de commenter.

La vidéo est devenue pour Amazon un élément stratégique. Elle permet d‘attirer des abonnés à son service de fidélité Prime, facturé 99 dollars par an. Selon des analystes, le groupe prévoit d‘investir cette année au moins 4,5 milliards de dollars (3,8 milliards d‘euros) dans la production de contenus vidéos originaux.

Lundi, Amazon a annoncé avoir acquis, au niveau mondial, les droits de production pour la télévision d‘une série basée sur “Le Seigneur des anneaux” pour plusieurs saisons. Le groupe a aussi indiqué mercredi avoir obtenu les droits de diffusion exclusifs de la série Absentia sur Prime Video.

Parallèlement, Amazon cherche à offrir une grande variété de chaînes de télévision à ses clients. A l‘origine, le groupe prévoyait de proposer une offre groupée de chaînes de télévision et du câble d‘entrée de gamme contre le paiement d‘un abonnement fixe, similaire aux offres de Hulu ou de YouTube, propriété d‘Alphabet, maison mère de Google.

Cette offre, dite “basique”, permet d‘attirer les jeunes téléspectateurs qui ont renoncé aux forfaits onéreux traditionnels des câblo-opérateurs ou de télévision par satellite au profit de chaînes regardées sur smartphones et tablettes.

Ces dernières semaines, Amazon a cependant décidé de faire marche arrière, estimant qu‘un tel service dégagerait une marge bénéficiaire trop faible et qu‘il ne constituerait pas forcément l‘avenir de la télévision, ont rapporté à Reuters les sources.

Amazon pourrait encore changer d‘avis et lancer un bouquet de base de chaînes de télévision, mais les discussions sont pour le moment rompues, selon les sources.

DISCUSSIONS AU POINT MORT

Pour le moment le fabricant de la liseuse Kindle a décidé de se concentrer sur le développement de son service Amazon Channels, qui permet à des clients Prime de souscrire via une unique application un abonnement à la carte à des chaînes telles que HBO, Showtime, Starz et d‘autres, ajoutent les sources.

Amazon Channels propose plus de 140 chaînes de télévision diffusées aux Etats-Unis, mais les discussions avec les chaînes de télévision les plus regardées sont au point mort, selon les sources.

Amazon fait face aux mêmes obstacles rencontrés par Apple et Verizon Communications pour leurs projets de services de télévision, ont expliqué les sources.

Dans leurs accords de distribution, Twenty-First Century Fox, Viacom et d‘autres groupes de médias exigent généralement de reprendre aussi bien leurs chaînes ‘premium’ que les chaînes les moins regardées. Amazon rejette non seulement cette pratique mais il souhaite également obtenir des rabais en fonction du nombre d‘abonnés.

“C‘est peut-être la norme dans la vente, mais cela ne fonctionne pas ainsi dans les contenus”, a déclaré une source du secteur.

Partant du principe que le modèle actuel de la télévision à péage est sans avenir et que les abonnés vont déserter de tels services au fil du temps, Amazon est prêt à jouer la montre, ont dit les sources.

Le groupe de Seattle parie sur le fait que beaucoup de chaînes de télévision dans le futur seront tentées de nouer une relation directe avec les consommateurs en ligne et donc d‘être présentes sur Amazon Channels, expliquent les sources.

Des dirigeants de télévision estiment qu‘au niveau marketing, Amazon est un acteur de premier plan dans la programmation vidéo.

“Il vend mieux notre catalogue que nous car il a les données”, a déclaré sous le sceau de l‘anonymat un dirigeant d‘une chaîne premium au sujet d‘Amazon.

Certains programmeurs, notamment Discovery Communications, utilisent déjà Amazon pour tester leurs propres services de streaming avant leur commercialisation.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below