15 novembre 2017 / 14:58 / il y a un mois

Le fonds Cerberus devient le 4e actionnaire de Deutsche Bank

FRANCFORT (Reuters) - Le fonds américain Cerberus a pris une participation de 3% dans Deutsche Bank, devenant ainsi son quatrième actionnaire après le groupe chinois HNA, l‘émirat du Qatar et le géant américain de la gestion d‘actifs BlackRock, a annoncé mercredi la première banque allemande.

Le fonds américain Cerberus a pris une participation de 3% dans Deutsche Bank, devenant ainsi son quatrième actionnaire après le groupe chinois HNA, l'émirat du Qatar et le géant américain de la gestion d'actifs BlackRock, a annoncé mercredi la première banque allemande. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

En juillet, Cerberus avait pris 5% des droits de vote dans la deuxième banque allemande cotée, Commerzbank, pour devenir son deuxième actionnaire après l‘Etat.

“Nous avons une opinion positive des fondamentaux en Europe et pensons que l‘Allemagne, en particulier, est un endroit hautement attractif pour investir”, a justifié un porte-parole du fonds d‘investissement en citant la bonne santé de l‘économie allemande et son taux d‘épargne élevé.

Il s‘est refusé à tout commentaire spécifique sur l‘investissement dans Deutsche Bank.

A la Bourse de Francfort, l‘action Deutsche Bank, qui avait perdu jusqu‘à plus de 3% en matinée, est brièvement repassée dans le vert en réaction aux informations sur l‘entrée au capital de Cerberus. Le titre, qui fait du surplace depuis le début de l‘année, cédait 0,32% à 15,415 euros vers 14h30 GMT après une poussée à 15,64. Au même moment, l‘indice Stoxx européen du secteur bancaire perdait 1,09%.

“Cela alimente le fantasme d‘une fusion entre Deutsche Bank et Commerzbank qui était apparu il y a quelques mois”, commente un trader. “Je peux comprendre ces spéculations car Cerberus n‘investirait pas dans des banques allemandes sans raison.”

En 2016, les deux banques ont discuté d‘une possible fusion mais y ont renoncé, souhaitant en finir avec leur restructuration avant de prendre des initiatives en direction d‘un éventuel rapprochement, avait dit à l‘époque une source proche des discussions.

Les spéculations sur l‘arrivée d‘un nouvel actionnaire ont fait surface mardi avec la parution d‘un avis financier de Deutsche Bank montrant que Morgan Stanley détenait 6,86% des droits de vote de la banque allemande, au lieu de 0,47% jusque là, pour l‘essentiel par le biais d‘instruments financiers tels que des options.

Le droit boursier allemand impose de déclarer les franchissements de seuil de 3% et 5%.

Le franchissement de seuil de Morgan Stanley remonte au 6 novembre et celui de Cerberus date du 14 novembre, soit mardi, mais rien ne dit que ces deux opérations soient liées.

Morgan Stanley à Francfort s‘est refusé à tout commentaire.

Arno Schütze et Hans Seidenstücker, Véronique Tison et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below