9 novembre 2017 / 17:58 / dans 13 jours

Vallourec relève encore sa prévision, les hausses de prix paient

PARIS (Reuters) - Vallourec a annoncé jeudi avoir renoué avec un résultat brut d‘exploitation positif au troisième trimestre 2017 et a relevé sa prévision annuelle, le groupe bénéficiant du rebond soutenu du marché pétrolier et gazier et de ses hausses de prix aux Etats-Unis, ainsi que de son plan d‘économies.

Vallourec a annoncé jeudi avoir renoué avec un résultat brut d'exploitation positif au troisième trimestre 2017 et a relevé sa prévision annuelle, le groupe bénéficiant du rebond soutenu du marché pétrolier et gazier et de ses hausses de prix aux Etats-Unis, ainsi que de son plan d'économies. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le producteur de tubes sans soudure en acier a précisé dans un communiqué qu‘il visait désormais pour 2017 un résultat brut d‘exploitation (RBE) compris entre -30 et -10 millions d‘euros, alors qu‘il tablait précédemment sur -94 à -44 millions, relevant ainsi son objectif pour la deuxième fois en trois mois environ.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient jusqu‘ici en moyenne un RBE de -43 millions pour 2017.

Olivier Mallet, le directeur financier de Vallourec, a souligné lors d‘une conférence téléphonique que Vallourec bénéficiait pleinement depuis le mois de juillet des hausses de prix qu‘il a été en mesure d‘annoncer aux Etats-Unis.

“Aux Etats-Unis (...), pendant les deux années de crise 2015 et 2016, la baisse des prix a été probablement de l‘ordre de 35 à 40% et le creux a été touché au deuxième semestre 2016”, a-t-il dit.

“Avec la très forte remontée des volumes, qui a démarré fin 2016 et s‘est accentuée pendant tout le premier semestre 2017, on a commencé à relever nos prix fortement et (...), par rapport au point bas, on a augmenté nos prix d‘un peu plus de 25%”, a ajouté Olivier Mallet.

Vallourec estime que le nombre d‘appareils de forage en activité aux Etats-Unis devrait se stabiliser dans les mois à venir, sauf variation significative du cours du baril de brut léger américain (WTI), permettant à ses usines américaines de maintenir “un niveau de charge élevé”.

Au Brésil, l‘activité de forage de Petrobras devrait rester stable tandis que, dans les autres régions, “les compagnies pétrolières internationales commencent progressivement à approuver de nouveaux projets, sans que cela ait d‘impact sur les livraisons 2017”, et l‘activité des compagnies pétrolières nationales devrait rester “soutenue”.

Vallourec a précisé que sa cible de RBE du quatrième trimestre se situait entre -20 millions d‘euros et l‘équilibre, en raison des tendances de marché aux Etats-Unis et des prix des matières premières légèrement plus favorables qu‘anticipé, et en tenant compte, pour les livraisons au Moyen-Orient et au Brésil, d‘un mix moins favorable que durant les précédents trimestres.

Le groupe a enregistré au titre du troisième trimestre une perte nette de 119 millions d‘euros (contre -160 millions un an plus tôt), un RBE de 9 millions (contre -52 millions) et un chiffre d‘affaires de 964 millions (+39,1%), tandis que son cash-flow disponible s‘est établi à -72 millions (contre -75 millions).

Avant ces annonces, l‘action Vallourec a clôturé sur un cours de 5,104 euros, accusant une baisse proche de 22% depuis le début de l‘année après une hausse de 26,7% en 2016.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below