9 novembre 2017 / 06:57 / dans un mois

Deutsche Telekom relève son objectif de bénéfice annuel

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Telekom a annoncé jeudi un bénéfice brut en hausse de 3,3% au troisième trimestre, quelques jours après l‘annonce de l‘échec du projet de fusion entre sa filiale T-Mobile US et l‘américain Sprint Corp, et a relevé son objectif annuel.

Deutsche Telekom a annoncé jeudi un bénéfice brut en hausse de 3,3%, trois jours après l'annonce de l'échec du projet de fusion entre sa filiale T-Mobile US et l'américain Sprint Corp, et a relevé son objectif annuel. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

Une nouvelle qui semble laisser la Bourse indifférente, l‘action perdant à peine 0,07% à 15,04 euros à Francfort vers 10h05 GMT.

Le groupe allemand anticipe désormais un Ebitda ajusté compris entre 22,4 et 22,5 milliards d‘euros en 2017, contre 22,3 milliards auparavant, et maintient sa prévision d‘un flux de trésorerie (cash flow) disponible de 5,5 milliards d‘euros.

“Deutsche Telekom continue d‘enregistrer une solide croissance, raison pour laquelle nous relevons nos prévisions pour la deuxième fois cette année”, déclare le président du directoire Tim Höttges dans un communiqué.

“Cela a été rendu possible grâce au fort développement de nos activités aux Etats-Unis et aux évolutions positives de nos filiales en Europe.”

Tim Höttges a dit aux salariés qu‘il avait décidé de mettre fin aux discussions entre T-Mobile US et Sprint parce qu‘il jugeait que la fusion ne serait pas créatrice de valeur pour les actionnaires.

Il a estimé que les 40 milliards d‘investissements réalisés ces dernières années avaient jeté les bases de la future croissance de T-Mobile, qui sera forte à son sens.

“On a eu raison d‘essayer mais on a tout autant raison de laisser T-Mobile US suivre son chemin de son côté”, a-t-il déclaré, lors d‘une téléconférence.

“T-Mobile US est dans une situation idéale pour s‘assurer un avenir autonome”, a-t-il ajouté. “Cela ne veut pas dire que toute idée de consolidation ou de convergence est exclue, si cela peut lui permettre d‘avancer à l‘avenir”.

Le premier opérateur télécoms européens a publié un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) ajusté de 5,72 milliards d‘euros, au-dessus des prévisions des analystes qui tablaient sur 5,6 milliards d‘euros, selon le consensus Reuters.

Le chiffre d‘affaires a augmenté de 0,8% à 18,25 milliards d‘euros, inférieur au consensus de 18,4 milliards d‘euros.

Les coûts du développement des activités aux Etats-Unis ont pesé sur les comptes; la dette nette a augmenté de 8,6% par rapport au troisième trimestre 2016 à 52,6 milliards d‘euros.

Le flux de trésorerie disponible sur cette période s‘est établi à 1,87 milliard d‘euros, soit en baisse de 1,6%.

Douglas Busvine; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below