8 novembre 2017 / 15:46 / dans un mois

La vente de CNN ou DirecTV exigée pour la fusion AT&T/Time Warner

NEW YORK/WASHINGTON (Reuters) - Le département américain de la Justice réclame à AT&T la vente de Turner Broadcasting, maison-mère de CNN, ou du réseau de télévision satellitaire DirecTV pour dissiper les inquiétudes en termes de concurrence liées à son projet de rachat de Time Warner, ont dit des sources à Reuters mercredi.

Le département américain de la Justice réclame à AT&T la vente de Turner Broadcasting, maison-mère de CNN, ou du réseau de télévision satellitaire DirecTV pour dissiper les inquiétudes en termes de concurrence liées à son projet de rachat de Time Warner, ont dit des sources à Reuters mercredi. /Photo prise le 10 août 2017/REUTERS/Mike Blake

Cette position du département américain de la Justice, susceptible de déboucher sur un long bras de fer avec AT&T, a nourri les doutes sur l‘issue de l‘opération, d‘un montant estimé à 85,4 milliards de dollars (73,7 milliards d‘euros). Le titre Time Warner a perdu 6,51% à 88,5 dollars à la Bourse de New York, tandis qu‘AT&T a pris 1,12% à 33,44 dollars.

Une source au département de la Justice a dit qu‘AT&T avait proposé de renoncer uniquement à CNN, et pas à l‘ensemble de Turner Broadcasting, mais que cette offre avait été rejetée.

Dans un communiqué, le directeur général de l‘opérateur mobile a démenti ces affirmations. “Durant toute cette procédure, je n‘ai jamais proposé de vendre CNN et je n‘ai aucune intention de le faire”, a dit Randall Stephenson.

Des responsables du département de la Justice ont déclaré mercredi que la vente de CNN ne réglerait pas de toute façon les problèmes de concurrence.

Il existe de nombreuses manières d‘apaiser ces inquiétudes, les discussions se poursuivent et aucune décision n‘a été encore été prise, ont ajouté ces responsables.

Selon des sources proches du dossier, AT&T est prêt à contester toute cession susceptible d‘être exigée par les autorités pour qu‘elles donnent leur aval au rachat de Time Warner.

Auparavant mercredi, le directeur financier d‘AT&T a évoqué des incertitudes quant à la date possible de finalisation de l‘opération, annoncée en octobre 2016, en raison de la poursuite des discussions avec le département de la Justice.

Selon ses précédentes déclarations, l‘opérateur s‘attendait à conclure la transaction d‘ici la fin de l‘année.

Le responsable des questions de concurrence au sein du département de la Justice semble avoir changé d‘avis sur ce rachat depuis qu‘il déclarait en 2016 que cette opération ne posait pas de “grand problème antitrust”. Makan Delrahim était alors professeur de droit à l‘université Pepperdine. Il a depuis été nommé au département de la Justice par Donald Trump.

Durant la campagne qui a abouti à son élection à la présidence des Etats-Unis en novembre 2016, ce dernier avait dit son hostilité au rachat de Time Warner par AT&T.

Donald Trump, qui accuse CNN et d‘autres médias de lui être défavorables, avait promis que, s‘il accédait à la Maison blanche, le département de la Justice bloquerait cette opération.

Avec le rachat de Time Warner, AT&T espère alimenter son offre en contenus avec les chaînes de télévision comme HBO et CNN, les studios de cinéma Warner Bros et d‘autres actifs dans les médias.

Avec Diane Bartz et Jeff Mason à Washington, Greg Roumeliotis et Anjali Athavaley à New York et Arjun Panchadar à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacqueur et Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below