8 novembre 2017 / 14:21 / dans un mois

Rome pourrait assouplir le "golden power" en cas de coopération

ROME (Reuters) - Le ministre de l‘Industrie italien Carlo Calenda a déclaré vendredi que le gouvernement étudiait un allégement des sanctions envisagées dans le cadre du “golden power”, une réglementation destinée à protéger d‘une prise de contrôle les entreprises jugées stratégiques, si ces dernières coopèrent avec les régulateurs.

Le ministre de l'Industrie italien Carlo Calenda a déclaré vendredi que le gouvernement étudiait un allégement des sanctions envisagées dans le cadre du "golden power", une réglementation destinée à protéger d'une prise de contrôle les entreprises jugées stratégiques, si ces dernières coopèrent avec les régulateurs. /Photo d'archives/REUTERS/Tony Gentile

Rome a décidé le mois dernier de recourir à ces pouvoirs spéciaux en jugeant que le français Vivendi, actionnaire principal de Telecom Italia (TIM) avec une participation de 24%, exerçait un contrôle de fait sur l‘opérateur.

Répondant à une question sur TIM, Calenda a déclaré à la presse que le gouvernement présenterait au Parlement d‘ici vendredi une mesure incitant les entreprises à respecter les règles établies par le “golden power”.

“Elle est conçu de telle façon que si (l‘entreprise) coopère (avec les régulateurs) afin d‘aboutir à un accord, alors les sanctions pourront être réduites”, a-t-il dit.

Antonella Cinelli, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below