8 novembre 2017 / 12:21 / il y a 16 jours

Actions et dollar baissent, doutes sur l'inflation et la fiscalité US

PARIS (Reuters) - Les principales places boursières de la zone euro reculent à mi-séance mercredi, pénalisées notamment par les valeurs financières, et le dollar cède du terrain face aux doutes sur l‘adoption prochaine par le Congrès américain du projet de baisse de l‘impôt sur les sociétés, clé de voûte de la réforme fiscale de l‘administration Trump.

Les principales places boursières de la zone euro reculent à mi-séance mercredi. À Paris, le CAC 40 perd 0,28% à 5.465,54 points à 11h55 GMT et à Francfort, le Dax cède 0,14%. A Londres, le FTSE grappille 0,07%, /Photo prise le 2 octobre 2017/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Les marchés actions sont également animés par une nouvelle vague de résultats diversement accueillis.

À Paris, le CAC 40 perd 0,28% à 5.465,54 points à 11h55 GMT et à Francfort, le Dax cède 0,14%. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,24%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,26% et le Stoxx 600 de 0,26%.

A Londres, le FTSE grappille 0,07%, soutenu par la baisse de la livre face aux difficultés du gouvernement de Theresa May.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en légère baisse à Wall Street après la clôture mitigée de la veille.

Comme à New York mardi, les valeurs financières figurent en Europe parmi les compartiments les plus affectés par le recul quasi général des actions, une conséquence entre autres de l‘aplatissement confirmé de la courbe des rendements obligataires, synonyme de pression sur les marges des activités de crédit.

L‘indice Stoxx européen des banques abandonne 0,62%, celui des services financiers 0,87%, celui de l‘assurance 0,39%.

Au-delà de la tendance générale défavorable au secteur, ces indices pâtissent de résultats jugés décevants de plusieurs grands noms de la cote: Crédit agricole perd ainsi 4,21% après des trimestriels pénalisés par les activités de marchés mais aussi par la banque de détail.

Quant à ABN Amro, il abandonne 2,21%, le groupe néerlandais ayant expliqué que l‘évolution du cadre réglementaire allait se traduire par une nette détérioration de ses ratios de fonds propres.

Du côté des services financiers, Euronext chute de 6,38%, la plus forte baisse du Stoxx 600, ses résultats étant ressortis inférieurs aux attentes, en partie à cause d‘une hausse des coûts d‘exploitation.

En dehors du compartiment financier, le chimiste belge Solvay (-4,53%), lanterne rouge du CAC, est sanctionné après avoir raté le consensus.

LE DOLLAR ET LE PÉTROLE EN BAISSE

Air France-KLM poursuit le repli entamé la semaine dernière après une hausse de 175% en huit mois et cède encore 4,46%.

A la hausse, Ahold Delhaize (+4,88%) profite au contraire de l‘annonce d‘une marge supérieure aux estimations des analystes au troisième trimestre ainsi que de l‘annonce d‘un nouveau programme de rachats d‘actions de deux milliards d‘euros.

A Paris, Ubisoft (+9,68%) a inscrit un record après des semestriels meilleurs que prévu et le bon démarrage du dernier opus de la saga “Assassin’s Creed”.

Sur le marché des changes, le dollar abandonne 0,09% face à un panier de devises de référence.

Selon le Washington Post, qui cite des source non identifiées, des chefs de file du camp républicain au Sénat américain envisagent de reporter d‘un camp la mise en oeuvre de la baisse du taux de l‘impôt sur les sociétés.

Le billet vert souffre aussi de la tendance confirmée à l‘aplatissement de la courbe des taux, le spread entre les rendements des bons du Trésor (Treasuries) à deux et dix ans évoluant à son plus bas niveau depuis dix ans.

Les emprunts d‘Etat de la zone euro suivent le mouvement: passé sous 0,32%, le rendement à dix ans allemand est au plus bas depuis deux mois. Ce mouvement s‘explique à la fois par les doutes sur la réforme fiscale américaine et sur l‘évolution à long terme de l‘inflation, expliquent des analystes.

Le pétrole, lui, est reparti à la baisse après l‘annonce d‘un recul des importations chinoises, qui l‘emporte pour l‘instant sur les préoccupations liées au Moyen-Orient. Le marché attend à 15h30 GMT les statistiques hebdomadaires de l‘Energy Information Administration (EIA) américaine sur les stocks aux Etats-Unis.

Edité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below