8 novembre 2017 / 09:10 / il y a un mois

ABN Amro: Hausse inattendue du bénéfice net au 3e trimestre

AMSTERDAM (Reuters) - ABN Amro a annoncé mercredi une hausse inattendue, de 11%, de son bénéfice net au troisième trimestre, à 673 millions d‘euros, la banque ayant enregistré une croissance de ses prêts tout en réduisant ses dépenses.

ABN Amro a annoncé mercredi une hausse inattendue, de 11%, de son bénéfice net au troisième trimestre, à 673 millions d'euros, la banque ayant enregistré une croissance de ses prêts tout en réduisant ses dépenses. /Photo d'archives/REUTERS/Koen van Weel

Les économies réalisées ces dernières années ont permis de réduire les coûts de 12%, compensant largement une baisse de 4% des revenus.

La forte croissance de l‘économie néerlandaise a en outre permis de maintenir les défauts sur les prêts à un niveau très bas, a expliqué la banque.

“Tous les grands portefeuilles de prêts ont dégagé une croissance régulière et les retombées des programmes d‘économies se font sentir”, a dit le directeur général Kees van Dijkhuizen.

Les analystes projetaient un bénéfice en baisse à 592 millions d‘euros, suivant le consensus donné par la banque elle-même, contre 607 millions dégagé un an auparavant.

Le produit net des intérêts est en revanche un peu inférieur au consensus, ressortant à 1,57 milliard d‘euros contre 1,60 milliard attendus.

Depuis son renflouement par l‘Etat en 2008, la première banque néerlandaise a supprimé des milliers d‘emplois et fermé des agences dans le cadre d‘un recentrage sur les services numériques.

La banque persistera dans cette direction, a affirmé van Dijkhuizen, ce qui se traduira par de nouveaux emplois détruits dans la banque de dépôt, la banque privée et la banque corporate.

ABN Amro précise qu‘elle pense constituer une provision de restructuration de l‘ordre de 50 à 100 millions au quatrième trimestre.

La banque a été reprivatisée en 2015 mais l‘Etat néerlandais conserve une participation de 56%.

ABN Amro a dit qu‘elle pensait préserver son dividende en dépit des répercussions prévisibles sur ses ratios de fonds propres des nouvelles règles Bâle IV.

“Nous avons constitué un large matelas ces dernières années et nous avons une politique du dividende bien établie à laquelle nous nous tenons”, a dit Van Dijkhuizen. “Pour l‘heure, nous n‘anticipons pas d‘effet sur le dividende”.

Les analystes évaluent l‘impact de Bâle IV sur les ratios de fonds propres entre 5% et 6%, a observé le directeur financier Clifford Abrahams. “Suivant les règles qui seront précisément mises en vigueur, quelque chose de cet ordre est possible mais nous avons le sentiment que nous restons bien capitalisés face à tout changement éventuel”.

L‘action perd 2,36% en Bourse d‘Amsterdam, alors que l‘indice des bancaires européennes cède 0,49% dans le même temps.

Bart Meijer, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below