7 novembre 2017 / 19:35 / dans un mois

Lanvin confirme qu'il procèdera à une augmentation de capital

PARIS (Reuters) - La maison de couture Lanvin a annoncé mardi que son actionnaire majoritaire avait bien l‘intention de procéder à une injection de capital avant la fin de l‘année, alors que l‘entreprise est dans une situation financière critique.

La maison de couture Lanvin a annoncé mardi que son actionnaire majoritaire avait bien l'intention de procéder à une injection de capital avant la fin de l'année, alors que l'entreprise est dans une situation financière critique. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Reuters a révélé lundi que la situation de trésorerie de Lanvin avait incité le commissaire aux comptes à alerter le tribunal de commerce de Paris et que faute d‘augmentation de capital, les salaires de janvier 2018 ne pourraient pas être versés.

“Madame Shaw-Lan Wang a toujours cru en la maison Lanvin et croit en son avenir et en ses équipes talentueuses qui s’attèlent avec beaucoup d’énergie positive à mettre en place un projet qui repositionnera Lanvin à la place qu’elle mérite”, a indiqué la société dans un communiqué.

“Elle a d‘ailleurs pris la décision d’injecter des fonds avant fin 2017 pour supporter les actions à venir”.

Lanvin ajoute dans son communiqué que “plusieurs axes de développement seront annoncés avant la fin de l’année”.

Outre une recapitalisation, la société prévoit de “trouver de nouveaux axes de développement, notamment dans l‘art de vivre”, a déclaré pour sa part à Reuters Nicolas Druz, un proche de Shaw-Lan Wang, tout récemment nommé directeur général délégué.

Elle pourrait par exemple de choisir de griffer des hôtels.

La nomination d‘Olivier Lapidus, connu pour avoir dessiné des meubles pour le soldeur Gifi ou des robes de mariée pour la marque Pronuptia, à la tête de la direction artistique a fait l‘effet d‘une bombe dans l‘entreprise comme dans les milieux de la mode.

Les commandes suivant son premier défilé ont chuté d‘environ 50% par rapport à la même période de 2016 et cette nomination fait craindre une stratégie de multiplication des licences, jugée nuisible pour l‘image d‘un grand nom du luxe à la française.

“Il faut rendre justice à Olivier Lapidus d‘avoir réussi à présenter une collection en seulement 42 jours et lui laisser maintenant le temps de travailler”, a fait valoir Nicolas Druz.

Après un plongeon de 23% en 2016, le décrochage du chiffre d‘affaires devrait atteindre 30% en 2017, ont indiqué à Reuters des sources proches du dossier, une évolution qui contraste avec le rebond observé depuis un an chez certaines marques de luxe comme Louis Vuitton (propriété de LVMH) ou Gucci (Kering) qui profitent d‘une explosion des achats de la clientèle chinoise.

Reuters a également révélé que l‘entreprise allait devoir quitter son siège historique du 15 rue du Faubourg Saint-Honoré, l‘immeuble ayant été vendu par les héritiers de Jeanne Lanvin au groupe Richemont, propriétaire, entre autres, de Cartier et Van Cleef & Arpels.

Pascale Denis, avec la contribution de Sarah White, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below