7 novembre 2017 / 19:15 / dans un mois

Les Bourses en Europe reculent sur des prises de bénéfices

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé mardi en repli, pénalisées notamment par une série de résultats d‘entreprises mal accueillis et des prises de bénéfices après une longue séquence de hausse.

Les principales Bourses européennes ont terminé mardi en repli. L'indice CAC 40 a perdu 0,48%. Le Dax a finalement cédé 0,66%. A Londres, le FTSE a reculé de 0,65%. /Photo d'archives/REUTERS/Pawel Kopczynski

Les indices ont ouvert en hausse avant de se retourner et de creuser leurs pertes vers la fin d‘une séance qui a tout de même permis au Dax allemand de battre son record et à l‘indice mondial MSCI World de franchir pour la première fois la barre des 500 points.

L‘indice CAC 40 a perdu 26,61 points, soit 0,48%, à 5.480,64 points. Le Dax a finalement cédé 0,66% à 13.379,27 points après avoir inscrit en séance un record absolu à 13.535 points. A Londres, le FTSE a reculé de 0,65%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro a perdu 0,64%, le FTSEurofirst 300 0,40% et le Stoxx 600 0,49%. L‘indice européen qui mesure la volatilité a progressé de 3,77%.

“Si vous prenez en compte le terrain conquis par le FTSE, le Dax et le CAC depuis deux mois, un repli dans ces proportions n‘a rien d‘extraordinaire”, commente l‘analyste David Madden (CMC Markets).

Signe de la bonne santé globale des marchés actions malgré le repli des Bourses européennes, le MSCI World, qui regroupe 47 pays, a dépassé les 500 points pour porter sa progression depuis le début de l‘année à près de 20%.

En Europe, plusieurs titres ont été sanctionnés après des publications jugées décevantes.

L‘allemand Dialog Semiconductor a chuté ainsi de 5,74% après des prévisions pour le quatrième trimestre inférieures aux attentes des investisseurs.

Siemens Gamesa (-6,81%), A.P Moller-Maersk (-7,12%), Zalando (-5,67%) et BMW (-2,83%) ont également souffert de leurs publications trimestrielles.

A Paris, la plus forte baisse du CAC est pour AccorHotels qui a cédé 2,04% à la suite de l‘arrestation en Arabie saoudite d‘un de ses principaux actionnaires.

LE PÉTROLE REPART À LA BAISSE

La tendance en Europe a été soutenue par le bond du secteur pétrolier et gazier (+0,62%), qui a bénéficié de la vigueur des prix du pétrole.

Les cours du brut sont repartis à la baisse en cours de séance après avoir affiché lundi leur plus forte hausse sur une séance depuis six semaines, soutenus à la fois par la vigueur de la demande mondiale et par les spéculations liées à la situation politique en Arabie saoudite après la vague d‘arrestations lancée samedi dans les plus hauts cercles du pouvoir.

A Paris, TechnipFMC a signé la plus forte hausse du CAC (+3,08%) et Total a pris 0,57%.

Sur le marché des changes l‘indice dollar, qui mesure l‘évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, gagne 0,3%, au détriment notamment de l‘euro, qui recule autour de 1,157 dollar.

Wall Street évolue sans tendance claire à l‘heure de la clôture en Europe, marquant une pause après les records battus lundi par ses trois indices de référence.

Après les publications de plus de 400 des 500 entreprises composant le S&P 500, les bénéfices des entreprises américaines au troisième sont attendus en hausse moyenne de 8%, contre une prévision de croissance de 5,9% début octobre, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur le marché des emprunts d‘Etat, la courbe des taux n‘a jamais été aussi plate depuis 10 ans, avec un écart de rendement entre les Treasuries à deux et 10 ans autour de 69 points de base.

édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below