3 novembre 2017 / 14:28 / dans un mois

Wall Street hésite après l'emploi US, Apple bat son record

(Reuters) - La Bourse de New York évolue vendredi sans tendance claire en début de séance après l‘annonce d‘un rebond des créations d‘emploi mais d‘un ralentissement des salaires aux Etats-Unis en octobre.

La Bourse de New York évolue vendredi sans tendance claire en début de séance après l'annonce d'un rebond des créations d'emploi mais d'un ralentissement des salaires aux Etats-Unis en octobre. L'indice Dow Jones recule 0,11%. /Photo prise 27 octobre 2017/REUTERS/Brendan McDermid

L‘action Apple a battu son record à l‘ouverture et dépassé les 900 milliards de dollars de capitalisation dans le sillage de la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes avant de réduire légèrement ses gains.

L‘indice Dow Jones recule de 24,94 points, soit 0,11%, à 23.491,32 points 30 minutes après l‘ouverture. Le Standard & Poor’s 500, plus large, cède 0,06% à 2.578,40 et le Nasdaq Composite, soutenu par Apple, prend 0,08% à 6.720,28 points.

Apple, le première capitalisation boursière mondiale, gagne encore 2,16% à 171,74 dollars après avoir pris plus de 3% dans les premiers échanges.

Le géant de la technologie a fait état jeudi de résultats meilleurs que prévu pour le trimestre écoulé et a publié des prévisions supérieures aux attentes pour la période des fêtes. Une nouvelle rassurante pour les investisseurs qui craignaient des retards de production pour l‘iPhone X dont les livraisons débutent vendredi.

Le secteur des valeurs technologiques en profite pour grappiller 0,1%.

A la baisse, l‘assureur AIG abandonne 4,72% à la suite d‘une perte plus lourde que prévu au troisième trimestre.

Starbucks chute de 2,55%, lésé par des résultats inférieurs aux attentes, les ouragans de la fin de l‘été ayant perturbé ses activités dans les régions touchées.

Au registre des fusions et acquisitions, le Wall Street Journal indique que le projet de rapprochement entre T-Mobile et Sprint pourrait aboutir à un compromis dans les semaines à venir, une information qui permet à Sprint de gagner 3,73% et à T-Mobile d‘avancer de 1,63%.

LES SALAIRES AU RALENTI

Le département du Travail a fait état d‘un rebond de la création d‘emplois en octobre après les perturbations provoquées le mois précédent par les ouragans mais des signes indiquent que la dynamique du marché du travail perd de la vitesse avec un ralentissement prononcé de la croissance du salaire annuel.

Le retour au travail des ouvriers du secteur de l‘industrie a freiné la croissance des salaires en octobre. Le salaire horaire moyen a reculé d‘un cent et sa progression sur un an n‘est plus que de 2,4%, la croissance la plus faible depuis février 2016, après 2,9% en septembre.

L‘indice dollar a légèrement reculé face à un panier de référence après la publication de cette statistique

Le billet vert est proche de l‘équilibre face à un panier de référence. L‘euro cède un peu de terrain, à 1,164 dollar.

Les rendements des Treasuries à 10 ans ont baissé à un creux de deux semaines avant de se stabiliser.

Les cours du pétrole restent soutenus par les signes de réduction durable de l‘offre de l‘Opep. Le Brent dépasse le seuil de 61 dollars et le brut léger américain de celui de 54 dollars.

En Europe, les marchés actions évoluent en ordre dispersé. Le Stoxx 600 prend 0,06% et le CAC 40 recule de 0,14%.

édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below