November 2, 2017 / 9:16 AM / 9 months ago

Ouverture hésitante en Europe, la Fed reste à la une

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont hésitantes jeudi à l’ouverture au lendemain d’annonces sans surprise de la part de la Réserve fédérale et alors que Donald Trump s’apprête à désigner le successeur de Janet Yellen à la tête de la banque centrale américaine.

Les principales Bourses européennes sont hésitantes à l'ouverture. Vers 08h40 GMT, le CAC 40 parisien prend 5,88 points (0,11%) à 5.520,10 points. Le FTSE londonien est quasiment inchangé tandis qu'à Francfort, le Dax cède 0,08%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Vers 08h40 GMT, le CAC 40 parisien prend 5,88 points (0,11%) à 5.520,10 points. Le FTSE londonien est quasiment inchangé tandis qu’à Francfort, le Dax cède 0,08%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 enregistrent tous des variations inférieures à 0,1%

La Réserve fédérale américaine a maintenu mercredi son principal taux directeur inchangé, comme prévu, et elle a souligné le dynamisme de la croissance économique et du marché du travail aux Etats-Unis, renforçant ainsi le sentiment des marchés qu’elle relèvera bien ses taux en décembre pour la troisième fois de l’année.

Donald Trump a promis une annonce “jeudi après-midi” et il pourrait nommer Jerome Powell, actuel gouverneur de la Réserve fédérale, à la présidence de la Fed en remplacement de Janet Yellen, dont le mandat s’achève en février 2018.

Toujours sur le front des politiques monétaires, la Banque d’Angleterre (BoE) devrait annoncer ce jeudi qu’elle relève son taux d’intérêt directeur pour la première fois depuis plus de dix ans, en dépit d’une croissance économique encore faible. L’anticipation de cette décision fait légèrement progresser la livre sterling, qui prend 0,1% face au dollar.

Aux valeurs en Europe, Credit Suisse prend près de 4% dans les premiers échanges après avoir publié un bénéfice net au troisième trimestre quasiment multiplié par six.

A Paris, Sanofi perd autour de 1%, en queue de peloton du CAC, après l’annonce par le groupe pharmaceutique de résultats légèrement inférieurs au consensus pour le troisième trimestre et de perspectives ajustées de chiffre d’affaires de ses activités sur le diabète, très chahutées aux Etats-Unis.

TOKYO FINIT À UN PIC DE 21 ANS

En attendant les annonces de la BoE, la tendance en Europe devrait être animée par les publications d’entreprises mais aussi par les indices de l’activité manufacturière dans la zone euro.

La crise politique en Espagne s’invite également dans l’actualité puisque des dirigeants séparatistes de Catalogne, mais pas le président destitué de l’exécutif régional, Carles Puigdemont, comparaissent ce jeudi à Madrid pour répondre d’accusations de rébellion, sédition et détournement de fonds.

La Bourse de Tokyo a clôturé à un pic de 21 ans (+0,53%), soutenue par de solides perspectives de résultats pour les entreprises japonaises.

La Bourse de Shanghaï a en revanche terminé en baisse de 0,4% avec le retour des craintes d’un ralentissement de la deuxième économie du monde.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) est stable.

La dollar recule de 0,17% face à un panier de devises de référence tandis que les cours du pétrole reculent légèrement.

Wall Street a fini mercredi en hausse modérée, hormis le Nasdaq freiné par Apple. La Bourse de New York a été portée une nouvelle fois par une série de résultats d’entreprises accueillis favorablement.

édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below