1 novembre 2017 / 13:39 / il y a un mois

Estée Lauder relève ses prévisions après un solide 1er trimestre

(Reuters) - Estée Lauder a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu pour son premier trimestre clos fin septembre et a relevé ses prévisions pour le trimestre en cours, pariant sur la demande en fin d‘année pour ses marques de maquillage récemment acquises et très populaires auprès des 18-30 ans.

Estée Lauder a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu pour son premier trimestre clos fin septembre et a relevé ses prévisions pour le trimestre en cours, pariant sur la demande en fin d'année pour ses marques de maquillage récemment acquises et très populaires auprès des 18-30 ans. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Le titre du numéro deux mondial des cosmétiques gagne 8,92% à 121,78 dollars vers 15h00 GMT à Wall Street, après un record à 124,75 dollars en tout début de séance.

Le groupe américain table désormais sur un chiffre d‘affaires compris entre 3,63 milliards et 3,69 milliards de dollars (3,12-3,18 milliards d‘euros) au titre de son deuxième trimestre, une fourchette supérieure au consensus qui est actuellement à 3,56 milliards de dollars.

Les ventes du trimestre écoulé ont progressé de 14,2% sur un an, à 3,27 milliards de dollars. Les analystes attendaient en moyenne 3,17 milliards d‘euros, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice net part du groupe a augmenté à 427 millions de dollars, soit 1,14 dollar par action, contre 294 millions de dollars (79 cents par action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net est ressorti à 1,21 dollar, à comparer à un consensus de 97 cents.

Ses récentes acquisitions et la demande sur les marché hong-kongais, chinois et français ont largement contribué à ces résultats, souligne Nik Modi, analyste chez RBC Capital Markets.

Estée Lauder, fondé il y a 72 ans, a racheté l‘an dernier Too Faced et BECCA Cosmetics, deux marques très populaires auprès des jeunes adultes.

Les ventes d‘Estée Lauder en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) ont progressé de 20% au premier trimestre et de 17% dans la région Asie-Pacifique, soutenue par une croissance à deux chiffres en Chine et à Hong Kong.

Dans cette dernière région, Estée Lauder et les autres groupes de cosmétiques profitent d‘une demande croissante, particulièrement en Chine où la population voyage de plus en plus et fréquente des boutiques duty-free dans les aéroports ou des enseignes de produits de beauté comme Ulta Beauty.

Les ventes des produits de maquillage ont augmenté de quelque 18% à 1,37 milliard de dollars. Cette activité représente près de la moitié du chiffre d‘affaires global d‘Estée Lauder, qui propose également des parfums et des crèmes de soins.

Pour l‘exercice fiscal 2018, le groupe anticipe un bénéfice ajusté par action compris entre 4,04 et 4,12 dollars. Il tablait auparavant sur une fourchette de 3,87 à 3,94 dollars.

Karina Dsouza et Vibhuti Sharma; Catherine Mallebay-Vacqueur et Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below