31 octobre 2017 / 17:57 / il y a un mois

Engie intéressé par les gazoducs de Petrobras selon des sources proches du dossier

SAO PAULO (Reuters) - Engie fait partie de la vingtaine de prétendants intéressés par une participation de contrôle dans le réseau de gazoducs de la compagnie pétrolière brésilienne Petroleo Brasileiro (Petrobras), a-t-on appris auprès de quatre sources proches du dossier.

Engie fait partie de la vingtaine de prétendants intéressés par une participation de contrôle dans le réseau de gazoducs de la compagnie pétrolière brésilienne Petroleo Brasileiro (Petrobras) selon quatre sources proches du dossier. /Photo prise le 1er juillet 2017/REUTERS/Paulo Whitaker

Petrobras attend d‘ici la fin novembre des offres non contraignantes dans le cadre d‘un premier tour d‘enchères pour une participation de 90% dans Transportadora Associada de Gás (TAG), ont précisé les sources.

Parmi les autres parties intéressées figurent le fonds public d‘Abou Dhabi Mubadala Development Company, le fonds de pension canadien CPPIB et la société de capital-investissement EIG Global Energy Partners.

Le fonds souverain de Singapour GIC, qui a acquis l‘an dernier une participation minoritaire dans un autre réseau de gazoducs au Brésil, étudie aussi le dossier selon les sources.

Aucun commentaire n‘a pu être obtenu mardi auprès des différentes parties citées.

TAG opère quelque 4.500 km de gazoducs dans le nord-est du Brésil. Sa vente sera l‘une des plus importantes du programme de cessions d‘actifs censé permettre à Petrobras de récupérer 21 milliards de dollars (18 milliards d‘euros) sur la période 2017-2018 afin de réduire son endettement.

Selon l‘une des sources, Petrobras espère obtenir davantage que les 5,2 milliards de dollars payés l‘an dernier par un consortium méné par Brookfield Asset Management pour un autre transporteur de gaz naturel, Nova Transportadora do Sudeste, qui opère un réseau plus large dans le sud-est du pays.

Bien que le réseau de TAG soit moins important, les meilleures perspectives pour l‘activité économique et l‘investissement au Brésil pourraient justifier un prix plus élevé, ont expliqué les sources.

Tatiana Bautzer, avec la contribution de Stanley Carvalho à Abou Dhabi, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below