31 octobre 2017 / 15:42 / dans un mois

Le DG de Clariant juge prématurée une revue indépendante

ZURICH (Reuters) - Le directeur général de Clariant Hariolf Kottmann estime qu‘il serait “prématuré” de procéder à une revue stratégique extérieure, une requête de son investisseur activiste White Tale qui a fait échouer le projet de mariage à 20 milliards de dollars (17 milliards d‘euros) du groupe chimique suisse avec l‘américain Huntsman.

Le directeur général de Clariant Hariolf Kottmann estime qu'il serait "prématuré" de procéder à une revue stratégique extérieure, une requête de son investisseur activiste White Tale qui a fait échouer le projet de mariage à 20 milliards de dollars (17 milliards d'euros) du groupe chimique suisse avec l'américain Huntsman. /Photo prise le 9 août 2017/REUTERS/Arnd Wiegmann

Les deux entreprises ont renoncé vendredi à leur projet de fusion face à l‘opposition de White Tale, le véhicule d‘investissement du gérant de fonds spéculatif Keith Meister et du fonds new-yorkais 40 North, qui a amassé une participation de plus de 20% dans Clariant.

White Tale a réclamé lundi trois sièges au conseil d‘administration et un réexamen stratégique indépendant du groupe.

Dans une interview à Reuters, Hariolf Kottmann a déclaré “ne rien exclure” mais a ajouté que Keith Meister, David Winter et David Millstone, associés de 40 North, devraient d‘abord participer à une réunion de travail pour comprendre pourquoi Clariant voulait se rapprocher de Huntsman avant de demander une seconde opinion.

“Ne rien savoir de l‘entreprise, ne rien savoir de son activité, ne rien savoir de sa stratégie et de ce qui est arrivé ces dernières années, puis demander une revue menée par une banque d‘investissement indépendante pour la crédibilité la direction, je pense que c‘est un peu prématuré”, a dit Hariolf Kottmann. Il a ajouté que White Tale avait jusqu‘à présent décliné les propositions de réunion.

Le conseil d‘administration de Clariant se réunira “dans les prochains jours” pour discuter des requêtes de White Tale, a-t-il indiqué, y compris de la demande de trois sièges d‘administrateurs. Le nombre de ses membres est actuellement de 10 et peut être porté à 12.

“Permettez-moi de discuter avec mon conseil d‘administration, je ne veux pas anticiper une éventuelle décision” à propos de ses membres, a dit Hariolf Kottmann, qui y siège également.

White Tale a demandé par le passé que Clariant cède ses activités de plastiques et de revêtements et en réinvestisse le produit dans des activités de spécialités chimiques à plus forte marge, mais s‘est engagé lundi à attendre les conclusions de la revue stratégique avant d‘émettre un avis définitif.

Le groupe suisse a fait état ce mardi de résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, une performance validant, selon le directeur financier Patrick Jany, les choix de portefeuille de Clariant.

”C‘est le meilleur troisième trimestre depuis plus de 10 ans“, a-t-il dit à Reuters. Nous nous réjouissons par avance de notre performance en 2018.”

White Tale s‘est refusé à tout commentaire.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below