30 octobre 2017 / 14:18 / dans un mois

Wall Street ouvre en baisse, suspense pour la Fed

(Reuters) - Wall Street a ouvert lundi en baisse dans un climat de prudence dans l‘attente de la désignation par Donald Trump du prochain président de la Réserve fédérale.

Wall Street a ouvert lundi en baisse dans un climat de prudence dans l'attente de la désignation par Donald Trump du prochain président de la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones perd 79,5 points, soit 0,34%, à 23.354,69 points quelques minutes après l'ouverture. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

L‘indice Dow Jones perd 79,5 points, soit 0,34%, à 23.354,69 points quelques minutes après l‘ouverture. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,23% à 2.575,17 points et le Nasdaq Composite cède 0,03% à 6.699,02 points.

Le président américain doit dire cette semaine qui il choisit pour succéder à Janet Yellen, dont le mandat de quatre ans à la tête de la banque centrale américaine arrive à échéance en février prochain.

Jerome Powell, actuel gouverneur de la Fed considéré comme proche de Yellen, tiendrait la corde, selon deux personnes proches du dossier, qui ont précisé néanmoins que Donald Trump n‘avait pas encore pris une décision définitive.

Les investisseurs ont appris peu avant l‘ouverture de Wall Street que l‘ex-directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, et son associé Rick Gates avaient été formellement inculpés dans le cadre de l‘enquête sur une possible ingérence de la Russie dans l‘élection présidentielle américaine de 2016.

Sur le front des indicateurs, les dépenses de consommation des ménages américains ont enregistré leur plus forte progression mensuelle en plus de huit ans au mois de septembre, probablement en raison d‘achats de remplacement ou de rattrapage par les foyers affectés par les ouragans qui ont frappé le Texas et la Floride, mais l‘inflation est restée faible.

Le dollar a légèrement réduit ses pertes face à un panier de devises de référence après la publication de ces chiffres.

L‘ACTION MERCK CHUTE

Du côté des valeurs individuelles, General Motors cède 3% dans les premiers échanges après un abaissement de recommandation par Goldman Sachs, passé à “vendre” sur le titre du constructeur automobile.

L‘action du groupe pharmaceutique Merck chute de 5,89%, la plus forte baisse du Dow, après l‘annonce du retrait de la demande de commercialisation en Europe du médicament Keytruda dans le traitement des cancers du poumon. L‘annonce profite à son concurrent Bristol-Myers Squibb dont le cours gagne 2,05%.

A l‘heure de l‘ouverture de Wall Street, les Bourses en Europe évoluent avec des variations modestes à l‘exception de la Bourse de Madrid, qui prend 2,33% dans le sillage d‘un sondage prédisant une courte défaite des indépendantistes catalans lors des élections régionales à venir.

L‘euro a effacé ses gains pour se stabiliser face au dollar après l‘annonce d‘un ralentissement de l‘inflation en Allemagne au mois d‘octobre.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below