27 octobre 2017 / 18:12 / dans un mois

La CDC italienne pourrait participer à l'offre d'ArcelorMittal sur Ilva

ROME (Reuters) - Rome a demandé à la Caisse des dépôts italienne (CDP) de réfléchir à un investissement dans l‘aciérie d‘Ilva aux côtés d‘ArcelorMittal, en remplacement du groupe industriel Marcegaglia, pour éviter que la Commission européenne ne bloque ce plan de reprise du site pour des questions de concurrence, ont dit des sources.

Rome a demandé à la Caisse des dépôts italienne (CDP) de réfléchir à un investissement dans l'aciérie d'Ilva aux côtés d'ArcelorMittal, en remplacement du groupe industriel Marcegaglia, pour éviter que la Commission européenne ne bloque ce plan de reprise du site pour des questions de concurrence. /Photo d'archives/REUTERS/David W Cerny

Le gouvernement italien souhaite faire aboutir le plan de reprise d‘ArcelorMittal pour cette aciérie, la plus grande d‘Europe, car sa fermeture menacerait plus de 10.000 emplois dans une région des Pouilles déjà en difficulté économique, à quelques mois d‘élections législatives prévues en début d‘année prochaine.

La Commission européenne craint que l‘offre de reprise d‘ArcelorMittal et de son partenaire italien Marcegaglia, à 1,8 milliard d‘euros, ne rende ce duo trop puissant sur le marché de l‘acier galvanisé, a dit une source.

D‘après deux autres sources, le gouvernement a demandé à la CDP italienne, qui fait office de fonds souverain, de réfléchir au fait qu‘elle pourrait remplacer Marcegaglia dans le consortium Am InvestCo.

“Le ministère de l‘Economie a demandé à la CDP d‘évaluer son éventuelle participation dans Am InvestCo parce qu‘il craint que la Commission européenne ne soulève des problèmes de concurrence. La CDP y réfléchit”, a dit une source.

La CDP, ArcelorMittal et la Commission européenne ont refusé de répondre aux questions sur le sujet. Marcegaglia n‘a formulé aucun commentaire.

L‘exécutif européen devait initialement rendre son avis le 26 octobre mais il a repoussé l‘échéance au 13 novembre.

Il a fait savoir ce mois-ci qu‘ArcelorMittal lui avait proposé des concessions, sans préciser lesquelles.

ArcelorMittal a une participation de 85% dans Am InvestCo et Marcegaglia de 15%.

“Ce n‘est pas une demande officielle (adressée à la CDP) mais le ministère craint des problèmes de concurrence. Arcelor travaille sur le sujet et la CDP pourrait prendre tout ou partie de la participation de Marcegaglia”, a dit une autre source.

Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below