27 octobre 2017 / 11:51 / il y a 2 mois

L'euro poursuit sa baisse, les actions en profitent

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivent leur progression à mi-séance vendredi et Wall Street est attendue dans le vert après une nouvelle série de résultats de sociétés et sur fond de baisse continue de l‘euro en réaction aux décisions de la Banque centrale européenne (BCE).

Les Bourses européennes poursuivent leur progression à mi-séance vendredi. Le CAC 40 gagne 0,77% vers 10h50 GMT, le Dax prend 0,65% et le FTSE avance de 0,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 gagne 0,77% à 5.497,30 points vers 10h50 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,65% et à Londres, le FTSE - qui ne profite pas de la faiblesse de l‘euro - avance de 0,21%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,36%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,57% et le Stoxx 600 de 0,39%.

Ce dernier a atteint son plus haut niveau depuis début juin tandis que le Dax enregistrait un nouveau record et que le CAC franchissait la barre des 5.500 points pour la première fois depuis janvier 2008.

L‘EuroStoxx 50, lui, a dépassé son pic de mai et il est en passe d‘enregistrer sa neuvième performance hebdomadaire positive d‘affilée.

Les valeurs de la zone euro profitent ainsi à plein de la dépréciation marquée de la monnaie unique en réaction à la décision de la BCE de maintenir, à la surprise quasi générale, la possibilité d‘augmenter de nouveau si nécessaire ses achats d‘actifs sur les marchés.

L‘euro, qui a perdu près de 1,4% face au dollar jeudi, sa plus forte baisse sur une séance depuis juin 2016, abandonne encore 0,25% à 1,1625 dollar, revenant à son niveau de la fin juillet.

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent un début de séance dans le vert à Wall Street, notamment pour le Nasdaq, qui devrait profiter des résultats meilleurs qu‘attendus et des prévisions globalement solides présentés jeudi soir par Alphabet, Amazon, Intel et Microsoft.

En Europe, ce tir groupé des géants des “techs” permet à l‘indice Stoxx du secteur de gagner 1,09% et d‘évoluer au plus haut depuis près de 16 ans.

Le compartiment automobile (+1,20%) profite quant à lui de la baisse de l‘euro et surtout du relèvement de la prévision de bénéfice de Volkswagen, qui s‘adjuge 2,44%.

LES OURAGANS DEVRAIENT AVOIR FREINÉ LA CROISSANCE US AU T3

Parmi les autres grandes valeurs profitant de résultats ou de prévisions saluées par le marché figurent Gemalto (+8,26%), l‘une des plus fortes hausses du Stoxx 600, les perspectives présentées par le spécialiste de l‘identité numérique ayant rassuré le marché, ou encore Safran (+2,29%), qui a relevé son objectif de chiffre d‘affaires.

A la baisse, les opérateurs de satellites Eutelsat et SES chutent respectivement de 13,79% et 14,03% après des trimestriels mal accueillies par les investisseurs.

Egalement dans le rouge, la Bourse de Madrid abandonne 0,69%. Le Sénat espagnol doit se prononcer dans la journée sur l‘application de l‘article 155 de la Constitution afin de mettre sous tutelle l‘exécutif régional de Catalogne, tandis qu‘un quotidien rapporte que le Parlement catalan pourrait proclamer l‘indépendance.

Autre grand-rendez vous du jour pour les marchés: la première estimation de la croissance aux Etats-Unis au troisième trimestre, qui doit être publiée à 12h30 GMT.

Le produit intérieur brut (PIB) américain devrait avoir souffert de l‘impact des ouragans qui ont touché le pays fin août et début septembre. Le consensus Reuters donne ainsi une croissance à 2,5% seulement en rythme annualisé après 3,1% au deuxième trimestre.

Le dollar gagne près de 0,3% face à un panier de devises de référence. Le billet vert a ainsi renoué avec la parité face au franc suisse pour la première fois depuis mi-mai.

La livre sterling, au contraire, cède du terrain, la prudence s‘imposant à moins d‘une semaine de la réunion de politique monétaire de la Banque d‘Angleterre.

Le marché pétrolier est en légère baisse mais le Brent évolue toujours au-dessus de 59 dollars le baril, soutenu par les anticipations de prolongation de l‘accord entre pays producteurs sur l‘encadrement de l‘offre mondiale.

Edité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below