27 octobre 2017 / 09:46 / il y a 2 mois

Inflation de la zone euro plus haute que prévu en 2022

FRANCFORT (Reuters) - L‘inflation de la zone euro pourrait être plus élevée qu‘on ne le pense dans cinq ans, lit-on dans un rapport de la Banque centrale européenne (BCE) rassemblant les prévisions de conjoncturistes professionnels et qui semble donner raison en partie à la BCE lorsqu‘elle a décidé jeudi d‘alléger le soutien apporté à l‘économie.

L'inflation de la zone euro pourrait être plus élevée qu'on ne le pense dans cinq ans, lit-on dans un rapport de la Banque centrale européenne (BCE). /Photo d'archives/REUTERS/Alkis Konstantinidis

La hausse des prix de détail est prévue à 1,9% en 2022, ce qui est conforme à l‘objectif de la BCE et dépasse le taux de 1,8% anticipé voici trois mois, suivant ce rapport publié vendredi et que la BCE prend en compte dans ses décisions.

La BCE a annoncé jeudi une réduction de son programme de stimulation monétaire tout en le prolongeant jusqu‘en septembre prochain au moins, dans un environnement d‘amélioration de la croissance au sein de la zone euro mais aussi de faiblesse persistante de l‘inflation.

Les prévisions des conjoncturistes pour les années qui viennent restent inchangées mais celles de 2018 et de 2019 sont supérieures à celles de la BCE elle-même, ce qui laisse penser que l‘institut d‘émission pourrait les relever à l‘occasion de leur publication en décembre.

De fait, l‘euro est plus bas que la BCE ne le prévoyait et les prix pétroliers ont nettement remonté, ce qui pourrait vouloir dire que les projections de septembre étaient peut-être trop pessimistes.

La croissance économique ferait également mieux que prévu, les projections ayant été revues à la hausse à la fois pour 2018 et pour 2019.

La croissance est vue à 1,9% en 2018 et à 1,7% en 2019, soit 0,1 point de plus dans les deux cas qu‘il y a trois mois. Mais à plus long terme, c‘est-à-dire à l‘horizon 2022, la prévision demeure à 1,6%.

Enfin, le taux de chômage diminuerait plus vite que prévu, les prévisions pour 2018, 2019 et à plus long terme étant toutes abaissées de 0,2 point, à 8,6% et 8,2% respectivement pour les deux premières années.

Balasz Koranyi, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below