October 27, 2017 / 9:01 AM / in a year

Banques espagnoles: Du mieux dans les NPL, le crédit à la peine

MADRID (Reuters) - BBVA et Sabadell, qui figurent parmi les banques espagnoles les plus exposées à la Catalogne, ont toutes deux accompli des progrès dans la réduction de leurs encours de créances douteuses (NPL) au troisième trimestre.

BBVA et Sabadell, qui figurent parmi les banques espagnoles les plus exposées à la Catalogne, ont toutes deux accompli des progrès dans la réduction de leurs encours de créances douteuses (NPL) au troisième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

Mais, alors même que la reprise économique et le redressement du marché immobilier ont permis aux banques espagnoles d’entreprendre un assainissement de leur bilan plus promptement que leurs homologues italiennes, les résultats des deux établissements montrent que les revenus tirés des prêts ne sont toujours pas au mieux.

Le tiers environ des dépôts de BBVA et de Sabadell sont localisés en Catalogne, dont la tentative d’indépendance effraye les marchés financiers et les épargnants au point que certaines entreprises délocalisent leur siège social.

BBVA, deuxième banque espagnole par l’actif, a fait état vendredi d’une réduction de l’encours de ses créances douteuses de 1,5 milliard d’euros au troisième trimestre, tandis que pour Sabadell, la réduction est de 500 millions d’euros.

L’encours des créances douteuses du secteur bancaire espagnol est de 106 milliards d’euros contre plus de 210 milliards pour son homologue italien, farouchement opposé aux nouvelles directives que compte introduire la Banque centrale européenne (BCE) en matière de provisionnement.

Toutefois, les banques espagnoles peinent à dégager du profit à partir des prêts dans un contexte de taux ultra-bas et de concurrence féroce qui érode les marges.

Le produit net des intérêts de BBVA a baissé de 2% environ par rapport au trimestre précédent, et celui de Sabadell a diminué de 4%.

Les banques espagnoles se développent à l’étranger, à la recherche de revenus plus élevés et de retours sur investissements plus stables face aux pressions qui s’exercent sur leur marché local.

Le bénéfice net de BBVA a augmenté de 19% de juillet à septembre, à 1,14 milliard d’euros contre 965 millions, dépassant le consensus Reuters qui le donnait à 1,04 milliard et ce grâce au Mexique qui représente plus de 40% du résultat.

Le bénéfice net de Banco Sabadell, cinquième banque d’Espagne, a lui diminué de 8,3% au troisième trimestre, à 203,2 millions d’euros, en deçà du consensus des analystes qui était de 207 millions.

Sabadell a confirmé son objectif d’un bénéfice net annuel de 800 millions d’euros.

Wilfrid Exbrayat pour le service français,

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below