27 octobre 2017 / 06:41 / il y a 2 mois

Total: Hausse de la production et économies dopent le 3e trimestre

PARIS (Reuters) - Total annonce vendredi un résultat net ajusté en hausse de 29% au troisième trimestre, en phase avec les attentes, soutenu par une augmentation de la production et des marges de raffinage, tandis que les économies de coûts dépasseront l‘objectif annuel.

Total annonce vendredi un résultat net ajusté en hausse de 29% au troisième trimestre, en phase avec les attentes, soutenu par une augmentation de la production et des marges de raffinage, tandis que les économies de coûts dépasseront l'objectif annuel. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

La production d’hydrocarbures a augmenté de 6% - à 2,581 millions de barils par jour - et le résultat opérationnel net ajusté de l’Exploration-Production a bondi de 84% par rapport au troisième trimestre de 2016, aidé par une hausse de 14% du Brent.

“Le groupe tire pleinement parti d’un environnement plus favorable grâce à la performance de son modèle intégré et à sa stratégie de baisse du point mort”, déclare le PDG de Total Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué de résultats.

Le point mort organique du groupe avant dividende (hors acquisitions-cessions) sera inférieur à 30 dollars par baril en 2017 et devrait continuer de baisser pour atteindre 20 dollars par baril en 2019, précise le groupe pétrolier et gazier.

Quant aux marges de raffinage, elles sont en forte hausse de 89% sur un an, à 48,2 dollars la tonne au troisième trimestre, “du fait de la demande élevée en produits pétroliers, l’offre ayant été limitée pendant cette période par de nombreux arrêts dont ceux dus à l’ouragan Harvey”, explique Total.

A la faveur de la contribution de l’Exploration-Production et de la baisse continue du point mort du groupe, le résultat net ajusté part du groupe de Total s’est établi à 2,674 milliards de dollars au troisième trimestre, en hausse de 29%, et la marge brute d‘autofinancement dégagée a atteint de 5,2 milliards de dollars (+14%).

Le cash-flow net, également renforcé par la baisse des investissements nets, ressort du coup à 1,786 milliard de dollars au troisième trimestre, contre -594 millions un an plus tôt.

Selon un consensus Inquiry Financial réalisé pour Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 2,667 milliards de dollars et une production d’hydrocarbures de 2,591 millions bpj.

Total a fait savoir qu‘il dépasserait son objectif d’économies de coûts pour l‘année, qui devraient atteindre plus de 3,6 milliards de dollars contre 3,5 milliards visés précédemment, et qu‘il maintiendrait sa discipline en matière de dépenses.

Les coûts de production sont passés sous les 5 dollars par baril au troisième trimestre, dépassant l‘objectif de 5,5 dollars par baril fixé pour l‘année.

Le groupe a en outre indiqué que ses investissements organiques s’établissaient à 10,0 milliards de dollars sur neuf mois, en ligne avec le budget de 14 milliards de dollars pour l’année.

Total estime que les marchés pétroliers devraient rester volatils étant donné les incertitudes sur l’évolution de l’offre, tandis que les stocks restent élevés, bien qu‘en baisse.

Dans ce contexte, il s‘est donné un objectif d’économie de 5 milliards de dollars à l’horizon 2020 et vise une augmentation de sa production de 5% par an jusqu’à 2022.

Total propose un acompte sur dividende de 0,62 euro par action au titre du troisième trimestre, comme au deuxième trimestre.

Baté Felix et Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below