26 octobre 2017 / 13:45 / il y a 2 mois

Atlantia pourrait améliorer son offre sur Abertis, selon des sources

MILAN/MADRID (Reuters) - Atlantia envisage d‘améliorer son offre sur Abertis pour contrer celle de son concurrent Hochtief, filiale du groupe de BTP espagnol ACS , qui est d‘un montant de 17,1 milliards d‘euros, ont déclaré jeudi à Reuters deux sources proches du dossier.

Le groupe italien Atlantia envisage de relever son offre sur l'espagnol Abertis pour l'emporter face à celle de son rival Hochtief, filiale de l'espagnol ACS, d'un montant d'environ 17,1 milliards d'euros, ont déclaré jeudi à Reuters deux sources proches du dossier. /Photo prise le 19 juillet 2017/REUTERS/Susana Vera

Le groupe d‘infrastructures italien, contrôlé par la famille Benetton, a officiellement lancé le 10 octobre son offre de 16,50 euros en numéraire et 0,697 action par titre Abertis, valorisant ce dernier autour de 15,7 milliards d‘euros pour donner naissance au premier gérant autoroutier mondial.

“Atlantia fera une nouvelle proposition qui, espérons-le, mettra un terme à cette histoire”, a dit l‘une des sources. “La nouvelle proposition continuera sans doute de mêler cash et titres mais avec peut-être un élément cash bonifié”, a-t-elle ajouté, précisant que le groupe italien n‘avait toutefois pas l‘intention de bouger pour l‘instant.

Après qu‘ACS-Hochtief eut soumis sa contre-offre la semaine dernière, la proposition d‘Atlantia a été mise en suspens, le temps que la commission boursière espagnole CNMV examine la contre-proposition.

Atlantia ne prendra sa décision qu‘une fois que la CNMV se sera faite une opinion sur l‘offre d‘ACS-Hochtief, a encore dit la source, dont les propos ont été confirmés par une seconde source.

Atlantia s‘est abstenu de tout commentaire.

ACS-Hochtief peut encore modifier sa propre proposition et, selon la source, il recherche toujours des investisseurs qui feraient équipe avec lui pour cette affaire.

ACS, dont le président Florentino Perez est aussi celui du club de football Real Madrid, a lancé son offre via sa filiale allemande Hochtief pour protéger sa note de crédit. Hochtief a dit la semaine dernière qu‘il avait réuni un financement de 15 milliards d‘euros via JPMorgan et qu‘il lancerait une augmentation de capital de 3,6 milliards d‘euros au plus pour financer l‘acquisition.

Hochtief et ACS envisagent de vendre plusieurs actifs pour réduire le financement de l‘opération par la dette, dont une participation minoritaire dans le groupe autoroutier français Sanef, contrôlé par Abertis, ont fait savoir trois sources.

Selon l‘une d‘elles, Abertis pourrait céder 20% de Sanef, empochant plus d‘un milliard d‘euros si l‘offre d‘ACS-Hochtief l‘emportait.

Hochtief et Sanef se sont refusé à tout commentaire.

avec Matthias Inverardi à Düsseldorf et Dominique Vidalon à Paris, Jean-Michel Bélot et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below