October 25, 2017 / 11:34 AM / a year ago

Les actions en petite hausse, les rendements et le sterling montent

PARIS (Reuters) - Londres exceptée, les principales Bourses européennes évoluent dans le vert à mi-séance mercredi, tandis que les rendements obligataires continuent de profiter des anticipations de remontée des taux et que la livre sterling s’apprécie après une accélération inattendue de la croissance au Royaume-Uni.

Londres exceptée, les principales Bourses européennes évoluent dans le vert à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,28% vers 10h50 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,02%. A Londres, le FTSE recule de 0,16%. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski

À Paris, le CAC 40 gagne 0,28% à 5.409,89 points vers 10h50 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,02%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,21%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,22% et le Stoxx 600 de 0,23%.

A Londres, le FTSE recule de 0,16%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street proche de l’équilibre mais la tendance pourrait être influencée par les statistiques des commandes de biens durables attendues à 12h30 GMT et par une nouvelle salve de résultats de sociétés, dont ceux de Boeing et Coca-Cola, deux valeurs du Dow Jones.

En Europe, c’est une véritable avalanche de publications que doivent digérer les investisseurs, avec à la clé des réactions très contrastées.

Kering, plus forte hausse du Stoxx 600 comme du CAC, bondit ainsi de 8,23% et a inscrit un plus haut historique après des résultats dopés par la croissance spectaculaire de Gucci.

Le titre assure pratiquement à lui seul la progression de l’indice Stoxx européen du compartiment de la distribution, meilleure performance sectorielle du jour avec un gain de 1,17%.

Egalement bien placé dans les palmarès du jour, Air Liquide, en tête de l’EuroStoxx 50, prend 2,97% après avoir revu à la hausse les synergies pour 2017 liées au rachat de l’américain Airgas.

Quant à Cap Gemini (+3,13%), il profite d’une accélération de sa croissance au troisième trimestre, grâce entre autres au marché nord-américain.

A la baisse, Valeo (-4,59%), lanterne rouge du CAC, souffre de performances trimestrielles jugées décevantes liées notamment aux difficultés des constructeurs sud-coréens en Chine.

Le marché chinois pénalise aussi PSA (-1,67%), les difficultés du groupe sur le premier marché automobile mondial occultant les effets de l’intégration d’Opel-Vauxhall.

BIC CHUTE, REPRISE DIFFICILE POUR MONTE DEI PASCHI

Mais la sanction la plus lourde au sein du Stoxx 600 est pour Bic, qui chute de 9,48% après un trimestre encore moins bon qu’attendu.

Dans le secteur bancaire, globalement bien orienté (son indice Stoxx prend 0,67%), Lloyds Banking avance de 0,74% après ses résultats tandis qu’à Milan, Banca Monte dei Paschi di Siena, pour sa première séance de cotation après dix mois de suspension, se traite en dessous du prix déboursé par l’Etat italien pour son augmentation de capital.

Sur le marché des changes, c’est la hausse de la livre sterling qui constitue le fait du jour: la devise britannique s’apprécie de plus de 0,8% face au dollar et de 0,7% face à l’euro après l’annonce d’une croissance de 0,4% au Royaume-Uni au troisième trimestre, supérieure aux attentes et qui déjoue les pronostics d’un impact du Brexit sur l’activité.

Ce chiffre conforte le scénario, déjà privilégié, d’une hausse de taux de la Banque d’Angleterre la semaine prochaine.

Conséquence logique: les rendements des emprunts d’Etat britanniques à deux et dix ans sont remontés à leur plus haut niveau depuis le 16 octobre.

Dans leur sillage, le rendement à dix ans allemand, à 0,49%, a touché un pic de trois semaines. Son équivalent français, à plus de 0,89%, est quant à lui au plus haut depuis la mi-juillet.

La remontée des rendements de la zone euro à la veille de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) est aussi alimentée par l’amélioration du climat des affaires en Allemagne, qui a porté l’indice Ifo à un niveau sans précédent.

Le dollar évolue à un sommet de près de trois mois face à un panier de devises de référence, après des informations de presse selon lesquelles les sénateurs républicains sont favorables à la désignation de John Taylor à la présidence de la Réserve fédérale.

L’euro gagne néanmoins 0,1% face au billet vert, à 1,1775 dollar.

Le pétrole, lui, se stabilise non loin de ses plus hauts depuis un mois après les déclarations de l’Arabie saoudite sur sa détermination à en finir avec l’engorgement du marché. Le marché attend à 14h30 GMT les chiffres hebdomadaires des stocks aux Etats-Unis.

Edité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below