25 octobre 2017 / 09:18 / dans 2 mois

Les Bourses en Europe au gré des résultats, Kering grimpe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur une note stable voire légèrement haussière mercredi dans les premiers échanges, les investisseurs digérant une nouvelle salve de publications de résultats d‘entreprises, en particulier à Paris.

Les principales Bourses européennes évoluent sur une note stable voire légèrement haussière mercredi. L'indice CAC 40 gagne 0,28% vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,21% tandis qu'à Londres, le FTSE est inchangé. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

L‘indice CAC 40 gagne 0,28% à 5.409,86 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,21% tandis qu‘à Londres, le FTSE est inchangé.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,26%, le FTSEurofirst 300 progresse de 0,11% et le Stoxx 600 s‘adjuge 0,08%.

“Avant la BCE demain, la France est à l‘honneur aujourd‘hui en Europe avec de nombreuses publications de ventes hier soir ou ce matin. Parmi ces publications, Kering s‘illustre avec un taux de croissance digne d‘une start-up”, souligne Tangi le Liboux, stratège chez Aurel BGC.

Le groupe de luxe, qui a dépassé toutes les attentes au troisième trimestre, bondit de 6,06%, à un plus haut historique, signant la plus forte hausse du CAC 40 et du Stoxx 600.

A contrario, la plus forte baisse de l‘indice paneuropéen revient à une autre valeur française : Bic décroche de 10,97% après avoir annoncé une baisse de 5% de son chiffre d‘affaires au troisième trimestre et prévenu à nouveau d‘un recul de sa marge d‘exploitation normalisée en 2017.

Parmi les autres publications, Air Liquide (+3,3%), Capgemini (+1,72%), Vinci (+1,16%), Eurofins (+1,21%) sont plébiscités par le marché après leur publication trimestrielle, tandis que Tarkett (-2,1%) et Valeo (-2,32%) souffrent.

Ailleurs en Europe, l‘allemand Lufthansa (-1,66%) et le britannique Antofagasta (-4,171%) sont pénalisés après des prévisions jugées décevantes.

HAUSSE DU DOLLAR ET DES RENDEMENTS AMÉRICAINS

A Wall Street, les investisseurs attendent les publications avant l‘ouverture de Boeing, Coca-Cola et Visa.

Mardi, les bons résultats des géants industriels 3M et Caterpillar ont permis au Dow Jones d‘enregistrer sa plus forte progression en pourcentage depuis un mois et demi (+0,72%) alors que Wall Street évolue déjà à des niveaux record.

La séance a aussi été marquée par la forte remontée des rendements obligataires et du dollar après des informations donnant l‘économiste John Taylor comme favori pour la présidence de la Réserve fédérale (Fed).

Donald Trump a mis à profit un déjeuner avec des sénateurs républicains, mercredi, pour leur demander qui ils souhaiteraient voir prendre la tête de la Réserve fédérale, ont rapporté des participants. Selon une source au fait des discussions, une majorité des sénateurs présents se sont prononcés en faveur de Taylor, perçu par le marché comme le moins accommodant des candidats en lice.

Le rendement des Treasuries à 10 ans évolue à 2,4244%, après un pic à 2,428% touché mardi, qui marque un plus haut depuis la fin mars. Dans la foulée, le dollar progresse de 0,2% face à un panier de devises de référence.

Le billet vert est en revanche stable face à l‘euro, les cambistes campant sur leur position avant la réunion, jeudi, de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait annoncer une réduction progressive de ses rachats d‘actifs. L‘attentisme domine aussi sur le marché obligataire européen, où le rendement du Bund allemand à 10 ans est stable, autour de 0,46%.

Les investisseurs seront aussi attentifs à la publication ce mercredi à 08h00 de l‘indice Ifo du climat des affaires en Allemagne pour le mois d‘octobre.

La livre sterling est également pratiquement inchangée face au dollar avant la publication, à 08h30 GMT, de la première estimation du produit intérieur brut (PIB) du Royaume-uni et en amont de la réunion de politique monétaire de la Banque d‘Angleterre, le 2 novembre.

En Asie, le Nikkei a été victime de prises de bénéfices en fin de séance et a clôturé en baisse de 0,45%, ce qui a mis fin à une série sans précédent de seize séances consécutives de hausse.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut se stabilisent après leur nette progression la veille en raison de la détermination affichée par l‘Arabie saoudite à désengorger le marché. Les investisseurs anticipent aussi une nouvelle contraction des stocks de brut aux Etats-Unis, dont la statistique hebdomadaire officielle sera publiée à 14h30 GMT.

édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below