24 octobre 2017 / 11:27 / dans 2 mois

L'Amérique du Nord a dopé le profit de Fiat Chrysler

MILAN (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a annoncé mardi une hausse de 17% de son bénéfice d‘exploitation au troisième trimestre, grâce à la solide performance réalisée en Amérique du Nord et à l‘amélioration de celles de l‘Europe et de l‘Amérique latine.

Fiat Chrysler Automobiles a annoncé mardi une hausse de 50%, supérieure aux attentes, de son bénéfice net au troisième trimestre et une diminution plus marquée qu'anticipé de son endettement, saluées par une nette hausse de son cours de Bourse. /Photo d'archives/REUTERS/Giorgio Perottino

Le septième constructeur automobile mondial a fait état d‘une marge opérationnelle ajustée de 8% en Amérique du Nord contre 7,6% un an auparavant, en dépit d‘une baisse des ventes et des livraisons.

“La rentabilité de FCA en Amérique du Nord est restée forte durant le trimestre en dépit d‘un affaiblissement du marché”, a dit un analyste milanais.

General Motors a dégagé une marge opérationnelle de 8,3% sur la même période en Amérique du Nord.

L‘administrateur délégué Sergio Marchionne semble ainsi progresser vers son objectif de combler l‘écart avec GM et l‘autre concurrent qu‘est Ford d‘ici 2018.

Le fait que FCA ait confirmé ses objectifs annuels soutient également l‘action, observe un trader; cette dernière gagne 2,2% vers 13H00 GMT en Europe, alors que l‘indice européen de l‘automobile progresse de 0,67% dans le même temps.

FCA a rééquipé certaines usines américaines pour augmenter la production de SUV et de pickups tout en arrêtant celle de modèles de berlines non rentables pour développer sa rentabilité dans un marché qui tend à se tasser.

Le constructeur italo-américain a expliqué que la baisse des livraisons en Amérique du Nord, où les ventes aux flottes de véhicules ont diminué et où certains modèles ne sont plus vendus, a été compensée par une hausse des livraisons des pickups RAM, du SUV Stelvio et de la berline Giulia, deux modèles de la marque Alfa Romeo.

Son bénéfice d‘exploitation (Ebit) ajusté a progressé de 17% à 1,76 milliard d‘euros en dépit d‘une baisse de 2% du chiffre d‘affaires à 26,4 milliards, deux soldes à peu près conformes aux consensus de Thomson Reuters.

L‘endettement industriel net a augmenté à 4,4 milliards d‘euros fin septembre contre 4,2 milliards trois mois plus tôt en raison d‘effets de change.

La rentabilité s‘est aussi améliorée en Europe, grâce aux ventes du Stelvio et de la nouvelle Jeep Compass, et en Amérique latine, tandis que les marges dégagées par la marque Maserati restent copieuses, de 13,8% sur le trimestre grâce à la demande qui se porte sur son premier SUV, le Levante.

FCA, pour lequel le constructeur automobile chinois Great Wall Motor a manifesté son intérêt en août, a également dégagé sur la période juillet-septembre un bénéfice net de 910 millions d‘euros, contre 606 millions au troisième trimestre de l‘an dernier et 808 millions attendus en moyenne selon le consensus Thomson Reuters.

FCA a annoncé au début du mois qu‘il scindrait sa filiale d‘équipements Magneti Marelli, de préférence sous la forme d‘une introduction en Bourse.

Agnieszka Flak, Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below