23 octobre 2017 / 17:55 / dans 2 mois

Dieselgate: VW obtient le feu vert pour modifier ses SUV aux USA

WASHINGTON (Reuters) - Les autorités de régulation des Etats-Unis et de la Californie ont donné leur feu vert à la modification proposée par Volkswagen pour mettre environ 38.000 SUV équipés de moteurs diesel 3,0 litres en conformité avec la réglementation sur les émissions polluantes, ce qui pourrait permettre au constructeur allemand d‘économiser plus d‘un milliard de dollars, selon une lettre rendue publique lundi.

Les autorités de régulation des Etats-Unis et de la Californie ont donné leur feu vert à la modification proposée par Volkswagen pour mettre environ 38.000 SUV équipés de moteurs diesel 3,0 litres en conformité avec la réglementation sur les émissions polluantes, ce qui pourrait permettre au constructeur allemand d'économiser plus d'un milliard de dollars, selon une lettre que Reuters a pu consulter. /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

Cette décision signifie que VW n‘aura pas à racheter des Porsche Cayenne et Volkswagen Touareg des années modèles 2013-2016 ainsi que des Audi Q7 de 2013-2015. Aux termes d‘un règlement amiable approuvé en mai par la justice américaine, VW aurait été contraint de racheter ces 4x4 s‘il n‘avait pas obtenu l‘assentiment des autorités à la modification proposée.

Dans le cadre de cet arrangement, VW s‘était engagé à consacrer au moins 1,22 milliard de dollars (1,04 milliard d‘euros) à la réparation ou au rachat de près de 80.000 véhicules équipés de moteurs de 3,0 litres. Le constructeur acceptait en outre de verser aux propriétaires des véhicules réparés des indemnités comprises entre 8.500 et 17.000 dollars.

Volkswagen aurait pu être contraint de payer 4,04 milliards de dollars en tout si l‘Agence américaine de protection de l‘environnement (EPA) et l‘Autorité de la qualité de l‘air en Californie (California Air Resources Board) n‘avaient pas entériné la modification proposée pour les moteurs des SUV.

L‘EPA a rendu la lettre publique lundi après que Reuters eut annoncé l‘autorisation un peu plus tôt dans la journée.

Les modifications toucheront à la fois les parties matérielles et les logiciels de certains modèles, tandis qu‘une mise à jour logicielle suffira pour d‘autres.

Le groupe attend toujours la décision des autorités pour les modifications qu‘il propose d‘apporter aux moteurs de 3,0 litres de ses berlines. Il s‘était précédemment engagé à racheter environ 20.000 modèles plus anciens.

Volskwagen s‘est dit satisfait de cette autorisation et a ajouté qu‘il travaillait avec les régulateurs à la conception de modifications pour d‘autres véhicules 3,0 litres “aussi rapidement que possible”.

Volkswagen a conclu un accord séparé, d‘un montant de 14,7 milliards de dollars, pour les moteurs diesel de 2,0 litres, s‘engageant à racheter 475.000 véhicules.

Au total, le scandale du Dieselgate - qui a éclaté il y a deux ans quand VW avait reconnu avoir truqué ses moteurs aux Etats-Unis - devrait coûter au constructeur jusqu‘à 25 milliards de dollars pour les seules indemnisations et amendes aux Etats-Unis.

Le mois dernier, VW a dit provisionner trois milliards de dollars de plus pour modifier ses moteurs diesel aux Etats-Unis, portant la facture totale du Dieselgate à environ 30 milliards de dollars.

Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below