23 octobre 2017 / 15:30 / il y a 2 mois

Arconic choisit un ancien de GE comme directeur général

(Reuters) - Arconic, fabricant américain de métaux de spécialité, a annoncé lundi la nomination de Charles Blankenship, un ancien dirigeant de General Electric, au poste de directeur général.

Charles Blankenship, âgé de 51 ans, prendra ses fonctions le 15 janvier et succédera à David Hess, qui assume l‘intérim depuis la démission en avril du précédent directeur général Klaus Kleinfeld.

Ce dernier s‘est écarté en raison des critiques émises à son encontre par le fonds activiste Elliott Management, principal actionnaire d‘Arconic avec une participation de 12,1%.

Elliott a dit soutenir “fortement” le choix de Charles Blankenship, surnommé “Chip”, même s‘il privilégiait la nomination de Larry Lawson, ancien patron de l‘équipementier aéronautique Spirit AeroSystems.

“Chip Blankenship est un excellent choix (...) Nous sommes certains que Chip atteindra les résultats et les retours (sur investissement-NDLR) qu‘Arconic est capable de produire”, a commenté Dave Miller, gérant de portefeuilles senior chez Elliott, dans un communiqué.

Charles Blankenship a passé 24 ans chez General Electric, où il est entré en 1992.

Après avoir longtemps exercé dans les activités aéronautiques du conglomérat industriel américain, il a été directeur général de GE Appliances de décembre 2011 jusqu‘à la vente en 2016 de cette division d‘appareils ménagers au chinois Haier pour 5,4 milliards de dollars (4,6 milliards d‘euros).

Il va aussi rejoindre le conseil d‘administration d‘Arconic, dont la présidence a été confiée avec effet immédiat à John Plant, membre depuis 2016.

Arconic, issu de la scission d‘Alcoa, a par ailleurs publié lundi un chiffre d‘affaires supérieur aux attentes avec la progression des ventes de sa division de solutions industrielles.

Il a aussi relevé sa prévision de chiffre d‘affaires annuel mais a maintenu en l‘état sa prévision de bénéfice ajusté par action après avoir enregistré sur le trimestre un profit inférieur aux prévisions en raison d‘une hausse des prix de l‘aluminium.

Le titre, qui avait bondi de plus de 46% depuis le début, reculait de 5,6% à 25,65 dollars à 14h45 GMT à la Bourse de New York, l‘une des plus fortes baisses de l‘indice Standard & Poor‘s-500, lui-même stable au même moment.

Ankit Ajmera et Arunima Banerjee à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below