19 octobre 2017 / 18:37 / il y a 2 mois

Les banques grecques préparent des cessions record de créances douteuses

ATHENES (Reuters) - Trois des principales banques grecques se préparent à céder un montant record de 5,5 milliards d‘euros de créances douteuses d‘ici le début 2018, a-t-on appris jeudi auprès de sources informées, alors que la Banque de Grèce et la Banque centrale européenne (BCE) font pression sur le secteur pour qu‘il assainisse ses bilans.

Trois des principales banques grecques se préparent à céder un montant record de 5,5 milliards d'euros de créances douteuses d'ici le début 2018. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

Après des années de crise financière et de récession, les banques grecques sont lestées de 103 milliards d‘euros de créances douteuses, soit environ 60% du produit intérieur brut du pays. La BCE veut que ce montant soit ramené à 38 milliards d‘euros d‘ici la fin 2019.

Le fardeau des créances douteuses restreint la capacité des banques à prêter et affaiblit la reprise économique en cours, indispensable pour que le pays sorte des plans d‘aide internationaux qui l‘ont maintenu sous perfusion ces dernières années.

Les négociations tendues entre Athènes et ses créanciers ont laissé le problème au second plan jusqu‘ici mais Yannis Stournaras, le gouverneur de la banque centrale, veut désormais voir des progrès rapides.

“Les banques doivent être plus ambitieuses dans leurs objectifs de réduction des créances douteuses et accélérer les ventes de NPL (prêts non performants)”, a-t-il dit à Reuters.

Selon des sources des trois banques, la Banque du Pirée, première banque grecque, ainsi que la Banque nationale de Grèce et Alpha Bank prévoient de céder d‘ici la fin mars respectivement 3,0 milliards, 1,5 milliard et 1,0 milliard d‘euros de créances douteuses.

Eurobank a lancé le mouvement ce mois-ci en cédant des créances d‘une valeur faciale de 1,5 milliard d‘euros au fonds suédois Intrum pour seulement 45 millions d‘euros, soit 3% de la valeur nominale.

Si les trois autres établissements cèdent 5,5 milliards d‘euros de créances, le total en comprenant Eurobank sera de 7 milliards d‘euros, soit environ 18% de l‘effort demandé par la BCE.

La BCE a rejeté la demande du Fonds monétaire international d‘une nouvelle revue de la qualité des actifs des banques grecques mais a avancé la date de ses propres tests de résistance prévus l‘an prochain. Ces “stress tests” devront avoir été bouclés dès le mois de mai, a dit une source à Reuters le mois dernier, afin de pouvoir prendre des mesures correctrices sur les fonds propres avant la sortie de la Grèce de l‘actuel plan d‘aide international, prévue en août.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below