18 octobre 2017 / 09:40 / dans 2 mois

L'Etat n'a pas arrêté la liste des cessions, selon Vial (APE)

PARIS (Reuters) - Le gouvernement n‘a pris aujourd‘hui aucune décision sur les entreprises qui pourraient faire l‘objet de cessions de participations, a déclaré mercredi le commissaire aux participations de l‘Etat.

Le gouvernement n'a pris aujourd'hui aucune décision sur les entreprises qui pourraient faire l'objet de cessions de participations, a déclaré mercredi le commissaire aux participations de l'Etat, Martin Vial (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Les cessions de titres de l‘Etat doivent permettre d‘alimenter un fonds de 10 milliards d‘euros, dont les produits doivent financer des investissements dans des secteurs innovants.

“Aucune décision n‘a été prise par le gouvernement sur telle ou telle entreprise qui pourrait faire l‘objet de cessions”, a déclaré Martin Vial lors d‘une audition devant une commission de l‘Assemblée nationale.

Interrogé par des députés, il a souligné qu‘il ne lui était de toute manière pas possible d‘annoncer à l‘avance les entreprises visées, en raison de la réglementation boursière concernant des entreprises cotées.

Les entreprises les plus souvent citées pour des cessions sont ADP, la Française des Jeux, qui n‘est pas cotée, Engie ou encore Renault.

Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below