18 octobre 2017 / 08:50 / il y a 2 mois

Les Bourses européennes en légère hausse avant le discours de Draghi

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mercredi dans la matinée mais sur de faibles variations, dans le sillage de la quasi-stabilité affichée depuis le début du mois en dépit d‘une actualité dense sur le front de la politique et des publications de résultats.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mercredi dans la matinée mais sur de faibles variations, dans le sillage de la quasi-stabilité affichée depuis le début du mois en dépit d'une actualité dense sur le front de la politique et des publications de résultats. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,14% vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,13% et à Londres, le FTSE affiche une progression plus marquée, de 0,24%. /Photo prise le 17 octobre 2017/REUTERS

Les investisseurs attendent l‘intervention du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, qui doit s‘exprimer à 8h10 GMT en ouverture d‘un colloque sur “Les réformes structurelles dans la zone euro”.

À Paris, l‘indice CAC 40 progresse de 0,14% à 5.368,84 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,13% et à Londres, le FTSE affiche une progression plus marquée, de 0,24%, à la faveur du repli de la livre sterling qui favorise ses valeurs exporatrices.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro s‘adjuge 0,05%, le FTSEurofirst 300 prend 0,1% et le Stoxx 600 progresse de 0,12%.

Aux valeurs, Tarkett accuse la plus forte baisse du SBF 120 (-3,21%) après l‘abaissement du conseil de JPMorgan à “neutre” contre “surpondérer”. A contrario, Sodexo (+1,43%) profite d‘un relèvement du conseil de Bernstein pour signer la plus forte hausse du CAC 40.

De leur côté, Zalando (-1,39%) et Akzo Nobel (-1,3%) sont pénalisés après des prévisions financières jugées décevantes pour 2017.

Selon des données Thomson Reuters, les résultats des sociétés du Stoxx 600 devraient progresser en moyenne de 4,5% au titre du troisième trimestre et aux Etats-Unis, les analystes anticipent en moyenne une hausse de 4,4% des bénéfices des entreprises du S&P 500.

OUVERTURE DU 19E CONGRÈS DU PCC

Mardi soir, la Bourse de New York a fini sur de faibles variations, seul l‘indice Dow Jones, porté par le secteur de la santé, ayant terminé clairement dans le vert après avoir franchi pour la première fois la barre des 23.000 points durant la séance.

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé sur un gain de 0,13%, signant sa douzième séance de hausse d‘affilée à l‘approche d‘élections législatives anticipées dimanche, où la coalition de Shinzo Abe est donnée gagnante.

A Shanghai, l‘indice composite a gagné 0,28% alors que s‘est ouvert mercredi le 19e Congrès de Parti communiste chinois (PCC). Dans un long discours, le président chinois Xi Jinping a notamment dit vouloir laisser le marché jouer un rôle décisif dans l‘allocation des ressources économiques et maintenir des réformes structurelles axées sur l‘offre.

D‘un point de vue économique, “ce qui va vraiment compter, c‘est l‘accent mis sur une croissance plus qualitative que quantitative qui va prendre de plus en plus en compte les aspects environnementaux”, soulignent les analystes de Saxo Banque.

L‘indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong évolue pour sa part sur une note stable et à un plus haut de près de dix ans.

DISCOURS ATTENDU DE MARIO DRAGHI

Les interrogations concernant l‘avenir de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale (Fed) et la prochaine étape de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) continuent d‘animer parallèlement les marchés obligataire et des changes.

Le rendement des emprunts d‘Etat américains à deux ans évolue à un plus haut depuis novembre 2008 sur fond de spéculation quant à la nomination d‘un président de la Fed plus “faucon” pour remplacer Janet Yellen.

Dans le même temps, le dollar continue de progresser face à panier de devises de référence, à un pic d‘une semaine.

Les investisseurs prendront connaissance dans la soirée (18h GMT) du Livre beige de la Fed qui dresse un panorama de l‘économie américaine. Cette publication ne devrait pas toutefois changer la donne concernant les anticipations d‘une hausse des taux de la banque centrale américaine en décembre : la probabilité d‘un tel scénario est estimée à 91,7% selon le baromètre Fedwatch de CME Group.

De son côté, l‘euro est quasiment stable face au billet vert, autour de 1,1760, mais pourrait réagir au discours de Mario Draghi, qui s‘exprimra à un peu plus d‘une semaine de la prochaine réunion de politique monétaire de la BCE.

Les cambistes seront aussi attentifs aux chiffres de l‘emploi et des salaires au Royaume-Uni (8h30 GMT), qui pourraient conforter les anticipations d‘un prochain relèvement des taux de la Banque d‘Angleterre (BoE).

La livre sterling recule pour l‘heure de 0,1% à 1,3175 dollar.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut restent orientés en hausse dans un contexte de tensions au Moyen-orient avec l‘opposition entre le pouvoir irakien et les Kurdes et le durcissement du discours américain sur l‘Iran.

Les statistiques hebdomadaires diffusées par l‘Institut américain du pétrole (API) ont par ailleurs montré une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis. Les données officielles du département américain de l‘Energie (DoE) sont attendues à 14h30 GMT.

édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below