17 octobre 2017 / 07:54 / il y a 2 mois

Pakistan: Renault discute avec le seul Al Futtaim

PARIS (Reuters) - Renault poursuit ses discussions sur l‘implantation d‘une usine au Pakistan avec le seul Majid Al Futtaim, une entreprise de Dubai, la société pakistanaise Gandhara s‘étant retirée des négociations, rapporte mardi le Figaro.

Renault poursuit ses discussions sur l'implantation d'une usine au Pakistan avec le seul Majid Al Futtaim, une entreprise de Dubai, la société pakistanaise Gandhara s'étant retirée des négociations, rapporte mardi le Figaro. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Une porte-parole du groupe au losange a refusé de faire un commentaire sur les discussions engagées depuis le second semestre 2016.

Renault voit un fort potentiel dans la région Afrique Moyen-Orient et Inde, où il compte porter ses ventes en volume à plus de 800.000 unités à la fin de son plan stratégique 2022, contre 491.000 l‘an dernier.

En revanche, s‘il est bien implanté en Afrique du Nord et en Inde, et s‘il se développe rapidement en Iran, il ne vend actuellement aucune voiture sur le marché pakistanais.

Selon le Figaro, Renault et Al Futtaim, présent dans l‘automobile, les services financiers, l‘immobilier et la distribution créeraient une filiale commune au Pakistan si les discussions aboutissent. Le futur site de production aurait une capacité de 50.000 voitures par an et assemblerait d‘abord le 4X4 low cost Duster, l‘un des grands succès commerciaux du constructeur automobile français, ajoute le quotidien.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below