17 octobre 2017 / 07:09 / dans 2 mois

Casino maintient le cap au 3e trimestre avec Monoprix et Cdiscount

PARIS (Reuters) - Casino a maintenu la cadence de sa croissance organique au troisième trimestre, le ralentissement de sa distribution alimentaire en France et au Brésil étant compensé par une solide résistance de Monoprix et une forte accélération du site Cdiscount en France.

Casino a maintenu la cadence de sa croissance organique au troisième trimestre, le ralentissement de sa distribution alimentaire en France et au Brésil étant compensé par une forte accélération du site Cdiscount. /Photo prise le 20 juillet 2017/REUTERS/Stéphane Mahé

Les ventes du distributeur ont totalisé 9,21 milliards d‘euros sur la période, enregistrant une croissance de 1,9% en données publiées. A taux de change constants, hors essence et effets calendaires, leur progression atteint 3,4%, après une hausse de 3,3% au deuxième trimestre et de plus de 3% sur l‘ensemble des six premiers mois.

Les ventes en France - dont le poids est devenu crucial depuis la cession des très rentables actifs asiatiques pour désendetter le groupe - ont limité leur hausse à 0,6% à magasins comparables, après +1,9% au deuxième trimestre.

Au Brésil, où le groupe souffre d‘une forte décélération de l‘inflation dans les produits alimentaires, les ventes se sa filiale GPA se sont tassées à +3,3% en comparable, après +5,9%.

Antoine Giscard d‘Estaing, le directeur financier du distributeur, a confirmé lors d‘une conférence téléphonique l‘objectif de faire progresser le résultat opérationnel courant (ROC) de Casino d‘au moins 10% cette année, à changes courants, et d‘environ 15% en France, dans l‘alimentaire uniquement.

En France, malgré une dynamique qui s‘est détériorée sur fond de guerre des prix toujours féroce et de déflation des prix des fruits et légumes, les ventes des hypermarchés Géant se sont maintenues (+0,5%) en comparable grâce à une moindre baisse du non alimentaire.

Monoprix a maintenu une solide cadence (+3,1%) grâce notamment à l‘ouverture plus tardive (jusqu‘à 22 heures) de certains magasins et les ventes de Cdiscount ont grimpé de 18,4%, grâce à une forte augmentation du nombre de références proposées par le groupe.

A l‘inverse, les ventes des supermarchés sont tombées à +0,5% (après une hausse de 3,2%) tandis que celles de Franprix ont reculé de 0,5% (après +3,2%).

Ces chiffres ont été bien accueillis par le marché.

A 10h45, le titre Casino gagnait 1,55% à 49,595 euros, alors que l‘indice SBF120 cédait 0,16% au même moment.

Les analystes de Raymond James estiment que le groupe est sur une “trajectoire positive qui permet de sécuriser le dividende”.

Ceux de Bryan Garnier estiment que “la bonne performance de Monoprix et celles des ventes alimentaires de Géant constituent un des points saillants du trimestre”.

Antoine Giscard d‘Estaing n‘a pas donné de calendrier ou de précision concernant la cession de ViaVarejo - filiale de produits électroniques de GPA - qui avait été lancée en novembre 2016.

Il a également estimé que beaucoup de “fake news” avaient circulé sur les approches d‘Amazon en France, sans faire plus de commentaires. Il a seulement déclaré, en réponse à une question, que le géant américain n‘avait pas contacté Casino pour avoir recours à sa centrale d‘achat.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below