17 octobre 2017 / 06:28 / il y a 2 mois

Le fonds activiste RBR veut scinder Credit Suisse en 3 entités

ZURICH (Reuters) - Le fonds activiste RBR Capital Advisors a lancé une campagne en faveur d‘un éclatement de Credit Suisse en trois entités distinctes après avoir pris une petite participation au capital de la deuxième banque suisse.

Le fonds activiste RBR Capital Advisors, qui ne détient qu'une participation de 0,2% à 0,3% dans Credit Suisse, va lancer cette semaine une campagne pour scinder l'établissement en trois entités distinctes, rapporte le Financial Times. /Photot prise le 27 juillet 2017/REUTERS/Arnd Wiegmann

Le fonds basé à Monaco et dirigé par Rudolf Bohli, 48 ans, prône la création d‘une banque d‘investissement, d‘une société de gestion d‘actifs et d‘une troisième entité en charge de la gestion de fortune, où seraient aussi logées les activités de banque de dépôt et de banque commerciale.

Cette stratégie pourrait voir ressurgir la marque First Boston, la banque d‘investissement américaine rachetée en 1988 par Credit Suisse.

RBR a recruté Gaël de Boissard, ancien co-directeur de la banque d‘investissement de Credit Suisse, pour soutenir sa campagne, qui fait suite à la frustration de certains actionnaires face à la lenteur de la mise en place du plan de redressement du directeur général, Tidjane Thiam.

“Nous avons été en contact avec la direction de Credit Suisse et nous présenterons nos idées au public sous peu”, a dit un porte-parole de RBR, qui dévoilera son plan à une conférence bancaire organisée par JPMorgan à New York vendredi.

Le fonds a investi 100 millions de francs suisses (87 millions d‘euros) dans la banque zurichoise pour se constituer une participation d‘environ 0,25%.

Réagissant à ces informations, la porte-parole de Credit Suisse Karina Byrne a commenté : “Nous sommes toujours ouverts aux points de vue de nos actionnaires mais nos efforts se focalisent sur la mise en oeuvre de notre stratégie et de notre plan triennal qui est bien engagé et dont nous pensons qu‘il permettra de dégager beaucoup de valeur pour nos clients et actionnaires.”

En poste depuis juillet 2015, Tidjane Thiam a entrepris de restructurer le groupe helvétique pour le recentrer sur la gestion de fortune et moins sur la banque d‘investissement, tout en soldant une série de litiges qui ont coûté à Credit Suisse des milliards de francs d‘amendes et de provisions.

Bien que sa participation soit faible, RBR a signé un accord de confidentialité avec une centaine d‘investisseurs, dont d‘autres actionnaires de Credit Suisse. Quoiqu‘il en soit, crtains analystes et traders doutent de la capacité du fonds à rallier le soutien nécessaire au succès de sa campagne.

“Avec une participation de 0,2%, (Rudolf) Bohli ne peut pas aller très loin”, écrivent les analystes Javier Lodeiro et Michael Kunz, de la Banque cantonale de Zurich, dans une note.

Un trader à Zurich juge toutefois qu’“il y a suffisamment d‘actionnaires frustrés prêts à tout pour soutenir le cours.”

L‘action Credit Suisse gagne 0,84% vers 10h30 GMT. Malgré sa hausse d‘environ 10% depuis le début de l‘année, le titre n‘a repris qu‘une partie de ses pertes de près d‘un tiers de 2016.

RBR Capital Advisors a aussi pris pour cible cette année le gestionnaire de fonds suisse GAM Holding en réclamant trois sièges au conseil et un changement de gouvernance.

Il s‘agit de la deuxième campagne d‘un fonds activiste vis-à-vis d‘une grande banque suisse, Knight Vinke ayant poussé, sans succès, UBS à réduire plus drastiquement son activité de banque d‘investissement.

Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below