17 octobre 2017 / 06:28 / dans 2 mois

Danone: Record en Bourse après le 3e trimestre, Riboud serait sur le départ

PARIS (Reuters) - Danone a fait état mardi d‘une accélération nettement plus marquée que prévu de sa croissance organique au troisième trimestre, tirée, en Chine, par un bond de la nutrition infantile et par un retour à la croissance de sa division eaux.

Selon Le Monde, l'actuel président Franck Riboud (photo) aurait choisi ce moment pour tirer sa révérence et céder complètement les rênes à Emmanuel Faber, nommé directeur général il y a trois ans et qui deviendrait ainsi PDG du groupe. Danone a refusé de confirmer cette information. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol

Selon Le Monde, l‘actuel président Franck Riboud aurait choisi ce moment pour tirer sa révérence et céder complètement les rênes à Emmanuel Faber, nommé directeur général il y a trois ans et qui deviendrait ainsi PDG du groupe. Danone a refusé de confirmer cette information.

Agé de 61 ans, Franck Riboud, fils du fondateur Antoine Riboud, aurait choisi selon le quotidien d‘accélérer la transition avec Emmanuel Faber, qui a ancré Danone dans l‘univers du “bio” avec le bouclage au printemps du rachat de l‘américain WhiteWave pour 12,5 milliards de dollars.

Fort de ses bons chiffres trimestriels, le géant mondial de l‘agroalimentaire a précisé sa prévision de hausse de bénéfice par action à taux de change constants pour 2017, la voyant désormais à plus de 12% alors qu‘il s‘était borné jusqu‘à présent à évoquer une progression à deux chiffres.

Ces nouvelles ont été saluées par les investisseurs, le titre touchant en début de séance un nouveau record de 71,00 euros. A 14h, il gagne encore 1,15% à 70,15 euros, surperformant l‘indice des valeurs agroalimentaires européennes (+0,11%).

Depuis la nomination d‘Emmanuel Faber en octobre 2014, l‘action Danone affiche une hausse de près de 54%, très supérieure à celle de l‘indice sectoriel européen (+6,6%).

“Nous avions anticipé, après quatre trimestres mitigés, un net rebond du chiffre d‘affaires au troisième trimestre, mais nous n‘avions pas vu venir un aussi bon trimestre, surtout tiré par la croissance remarquable de la nutrition spécialisée”, a déclaré Andrew Wood, analyste chez Bernstein.

Le groupe propriétaire d‘Activia, Actimel, Blédina ou encore Evian a vu sa croissance organique progresser de 4,7% au troisième trimestre (après une hausse limitée à 0,2% pour les trois mois précédents), un chiffre nettement supérieur aux 2,8% attendus en moyenne par les analystes.

La nutrition spécialisée (infantile et médicale), division la plus rentable, a vu sa croissance organique grimper de 17,8% (contre +5,5% sur six mois). La division a notamment profité d‘une progression de plus de 20% des ventes dans la nutrition infantile grâce à une envolée de plus de 50% en Chine, où la demande de lait maternisé a rebondi.

Lors d‘une conférence téléphonique, Cécile Cabanis, directrice financière de Danone, a noté que le quatrième trimestre devrait être un bon trimestre pour la nutrition infantile, ajoutant que le groupe gagnait des parts de marché dans ce segment en Chine.

LA CADENCE ACCÉLÈRE AUSSI DANS LA DIVISION EAUX

En Chine, Danone récolte les fruits de l‘ajustement de sa distribution depuis les nouvelles réglementations visant à favoriser la consommation intérieure.

Son lait maternisé, qui était acheté en Europe et revendu sur des plates-formes en ligne en Chine, doit maintenant être distribué de façon directe dans le pays, dans des magasins spécialisés ou sur des sites de e-commerce.

L‘eau a elle aussi fortement accéléré la cadence (+7,6%) grâce notamment à un redressement des ventes de l‘eau aromatisée Mizone en Chine. Selon Cécile Cabanis, l‘ensemble de l‘année 2017 devrait être solide dans cette activité.

A l‘inverse, les tendances restent négatives dans les produits laitiers, pénalisés par une baisse des ventes en Europe et par la difficile relance d‘Activia, dans un marché concurrencé par des petites marques répondant aux attentes des consommateurs soucieux d‘environnement, de bien-être, de bio ou de traçabilité.

La division des produits laitiers pâtit aussi d‘une baisse à deux chiffres au Brésil, pour cause de crise économique.

Les ventes de la division couvrant l‘Europe, l‘Amérique latine et la Chine ont reculé de 2,3% en données comparables au cours du trimestre écoulé, après une baisse de 1,8% au premier semestre.

Celles de l‘Amérique du Nord, qui incluent WhiteWave, spécialiste américain du yaourt bio dont le rachat a été bouclé en avril 2017, ont baissé de 2,2% en comparable, pénalisées par des conditions de marché toujours difficiles.

La directrice financière a souligné qu‘il devrait y avoir une amélioration des ventes pour les produits laitiers au quatrième trimestre par rapport au troisième, tout en ajoutant qu‘elles devraient rester négatives.

En plus de sa prévision 2017, Danone a confirmé ses objectifs 2020, à savoir une croissance en données comparables comprise entre 4% et 5% et une marge opérationnelle courante supérieure à 16%.

Benoît Van Overstraeten et Jean-Michel Belot pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below