16 octobre 2017 / 06:12 / il y a 2 mois

T-Mobile et Sprint fusionneraient sans cessions, d'après des sources

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - T-Mobile US et Sprint comptent annoncer leur fusion sans cessions d‘actifs dans l‘immédiat, les deux groupes de télécommunications comptant négocier ensuite ce point-là avec les autorités de tutelle, ont déclaré dimanche des sources proches du dossier.

T-Mobile US et Sprint comptent annoncer leur fusion sans cessions d'actifs dans l'immédiat, les deux groupes de télécommunications comptant négocier ensuite ce point-là avec les autorités de tutelle, ont déclaré dimanche des sources proches du dossier. /Photo prise le 19 septembre 2017/REUTERS/Dado Ruvic

Reuters avait rapporté la semaine passée que certains membres du département concurrence du Trésor américain doutaient que cette opération, rapprochant les troisième et quatrième opérateurs télécoms mobiles américains, puisse se faire en l‘état.

T-Mobile US, filiale de Deutsche Telekom, et Sprint, contrôlé par le groupe japonais Softbank, pensent annoncer leur fusion fin octobre ou début novembre et mettre surtout l‘accent sur les avantages qu‘elle comporterait pour le consommateur américain, en particulier dans la promotion de la future technologie 5G, ont expliqué les sources.

T-Mobile et Sprint se sont refusé à tout commentaire.

“Il vaut mieux pour Sprint et T-Mobile apprendre des régulateurs quelles sont leurs préoccupations puis voir comment il est possible d‘y répondre”, dit Craig Moffett, analyste de MoffettNathanson.

L‘entité née de la fusion représenterait plus de 130 millions d‘abonnés, se classant juste derrière Verizon Communications et AT&T.

Son chiffre d‘affaires dépasserait 70 milliards de dollars (58,50 milliards d‘euros) et les analystes estiment très élevé le potentiel de réduction des coûts.

John Hodulik, analyste d‘UBS, estime que la Commission fédérale des Communications (FCC) obligera sans doute les deux opérateurs à céder certaines fréquences car la nouvelle entité aurait le plus grand nombre de fréquences de moins de 300 MHz, devant Verizon et AT&T.

Disposer d‘un large spectre de fréquences est particulièrement important pour développer la 5G, surtout face à la concurrence des services à haut débit des câblo-opérateurs.

Les actionnaires de Sprint ne bénéficieront que d‘une prime modeste, voire inexistante, dans cette fusion, ce qui veut dire que Softbank et d‘autres actionnaires de Sprint auront autour de 40% de la nouvelle structure. Deutsche Telekom et les autres actionnaires de T-Mobile US auront le reste.

Cela étant, préviennent les sources, il se peut aussi que les négociations entre T-Mobile et Sprint ne débouchent sur rien.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below