10 octobre 2017 / 16:15 / il y a 11 jours

L'Europe dans le désordre, prudence avant les résultats et la Fed

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini mardi en ordre dispersé dans un climat de prudence à l‘aube d‘une nouvelle saison de résultats trimestriels et à la veille de la publication par la Réserve fédérale du compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire.

Les Bourses européennes ont fini mardi en ordre dispersé. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,04% et, à Francfort, le Dax a reculé de 0,21%. La Bourse de Londres a gagné de son côté 0,40%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 a perdu 2,18 (0,04%) à 5.363,65 points et, à Francfort, le Dax a reculé de 0,21%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro a perdu 0,32% le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 finissant pour leur part quasiment inchangés.

La Bourse de Londres a gagné de son côté 0,40%, portée par la progression de ses valeurs bancaires comme RBS (1,95%), HSBC (+1,03%) et Lloyds (+0,83%).

“Le sentiment de marché autour du Brexit s‘améliore un peu : on a l‘impression que Theresa May privilégie une période de transition et elle a reçu le soutien de Boris Johnson hier (lundi) sur Twitter”, relève Alexandre Baradez, analyste marchés chez IG markets

La progression des banques britanniques a permis de compenser l‘impact sur les valeurs exportatrices du FTSE du rebond de la livre sterling face au dollar (+0,54%).

En Espagne, l‘Ibex 35 de la Bourse de Madrid a reculé de 0,92% avant l‘intervention très attendue du président de l‘exécutif catalan, Carles Puigdemont. Ce dernier prend la parole devant le Parlement régional et pourrait à cette occasion proclamer l‘indépendance de la Catalogne en s‘appuyant sur les résultats du référendum du 1er octobre.

Aux valeurs en Europe, Dassault Aviation a perdu 2,18% après avoir évoqué un nouveau retard pour le futur avion d‘affaires Falcon 5X en raison de problèmes sur son moteur, fabriqué par Safran (-0,33%).

LVMH, CARREFOUR ET LUFTHANSA GRIMPENT

A la hausse, LVMH a grimpé de 2,24% après avoir fait largement mieux que prévu au troisième trimestre. Le groupe de luxe a entraîné dans son sillage l‘ensemble du secteur en Europe, dont Kering (+2,22%) et Moncler (+2,47%).

Carrefour a pris de son côté 1,84%, profitant du relèvement de la recommandation de Natixis, passé à l‘achat en tablant sur un plan de restructuration en profondeur qui permettrait au groupe de lancer une nouvelle vague de baisses de prix.

A Francfort, Lufthansa (+2,5%) a fini en tête du Dax après la signature d‘un accord avec le principal syndicat allemand de pilotes sur les salaires et les retraites.

Du côté du pétrole, les cours du brut léger américain gagnent plus de 2,5% après les propos du secrétaire général de l‘Opep appelant les producteurs américains de pétrole de schiste à contribuer aux efforts de désengorgement du marché mondial.

L‘or avance de 0,59% à plus de 1.291 dollars l‘once, un plus haut depuis fin septembre, à la faveur de la faiblesse du dollar et des craintes liées à la Corée du Nord, qui célèbre mardi l‘anniversaire de la fondation du parti au pouvoir, ce qui fait craindre une nouvelle initiative militaire.

L‘euro gagne pour sa part près de 0,55% à 1,1803 dollar, soutenu par les déclarations de Sabine Lautenschläger, l‘une des membres du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), en faveur d‘une réduction dès 2018 des achats d‘actifs de l‘institution.

A l‘heure de la clôture en Europe, Wall Street évolue sans tendance claire, les investisseurs tournant leur attention vers une nouvelle saison de résultats trimestriels de sociétés sur le point de démarrer.

BlackRock et Delta Air Lines ouvriront le bal des résultats dès mercredi mais les choses sérieuses débuteront le lendemain avec les publications de JPMorgan et Citigroup.

Les bénéfices des entreprises du S&P 500 sont attendus en hausse de 4,8%, selon les données Thomson Reuters, soit moins que la croissance à deux chiffres observée sur les deux premiers trimestres de l‘année.

La prudence des investisseurs américains s‘explique en outre par le fait que la Fed publiera mercredi les “minutes” de sa dernière réunion monétaire, qui devraient renforcer encore les anticipations d‘une nouvelle hausse de taux en décembre.

édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below