9 octobre 2017 / 09:38 / il y a un mois

BAE va supprimer plus d'un millier d'emplois

LONDRES (Reuters) - Le groupe de défense britannique BAE Systems va annoncer la suppression de plus d‘un millier d‘emplois cette semaine, pour la plupart à son usine de Warton dans le nord de l‘Angleterre où est assemblé l‘avion de chasse Eurofighter Typhoon, rapporte lundi la chaîne Sky News.

Le groupe de défense britannique BAE Systems va annoncer la suppression de plus d'un millier d'emplois cette semaine, pour la plupart à son usine de Warton dans le nord de l'Angleterre où est assemblé l'avion de chasse Eurofighter Typhoon. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble

BAE Systems, qui emploie 34.600 personnes en Grande-Bretagne, a déjà réduit la production de cet appareil dans l‘attente d‘une commande majeure de l‘Arabie saoudite.

Le directeur général Charles Woodbrun, qui a remplacé le 1er juillet Ian King, s‘était montré confiant en août dans les futures commandes de l‘avion de chasse, construit par un consortium réunissant BAE, Airbus et Finameccanica.

Le Typhoon a enregistré moins de commandes cette année que le Rafale, son concurrent construit par Dassault Aviation, en dépit d‘une lettre d‘intention du Qatar en septembre pour l‘achat de 24 chasseurs.

BAE avait déclaré en août qu‘il était peu probable qu‘une nouvelle commande impacte positivement le rythme de production pour au moins 24 mois.

“Nous devons évidemment examiner notre production très attentivement”, avait alors dit Charles Woodburn au sujet de l‘Eurofighter Typhoon.

Selon Sky News, BAE réduira également ses effectifs sur d‘autres sites.

“BAE Systems passe continuellement en revue ses activités afin de nous assurer que nous travaillons aussi efficacement que possible”, a déclaré l‘entreprise à Sky News.

“Si et quand il y a des changements, nous tenons à les communiquer d‘abord à nos employés et à leurs représentants.”

Aucun autre commentaire n‘a pu être obtenu dans l‘immédiat auprès du groupe.

Le titre perdait 0,16% à 614 pence vers 10h50 GMT à la Bourse de Londres, en ligne avec l‘indice FTSE-100 qui cédait 0,2% à ce stade.

Paul Sandle, Véronique Tison et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below