6 octobre 2017 / 14:27 / il y a 16 jours

Wall Street stable après les chiffres mensuels de l'emploi

(Reuters) - Les indices de Wall Street évoluent vendredi sans grand changement dans le sillage de la publication des chiffres mensuels de l‘emploi aux Etats-Unis qui sont moins bons que prévu mais indiquent une progression plus forte qu‘attendu des salaires le mois dernier.

Les indices de Wall Street évoluent vendredi sans grand changement dans le sillage de la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis qui sont moins bons que prévu mais indiquent une progression plus forte qu'attendu des salaires le mois dernier.L'indice Dow Jones perd 10,27 points, soit 0,05%. /Photo prise le 22 août 2017/REUTERS/Brendan McDermid

L‘indice Dow Jones perd 10,27 points, soit 0,05%, à 22.765,61 points vers 14h05 GMT. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,12% à 2.548,95 et le Nasdaq Composite est quasiment inchangé à 6.585,35.

L‘économie américaine a détruit des emplois au mois de septembre pour la première fois en sept ans en raison des perturbations provoquées par les ouragans Harvey et Irma mais le taux de chômage a reculé et la hausse des salaires a accéléré, confortant le scénario d‘une hausse de taux directeurs par la Réserve fédérale en décembre.

“Le chiffre principal est bien plus mauvais que le consensus mais ça n‘a pas d‘importance”, commente Naeem Aslam, analyste marchés de ThinkMarkets.

“Le chiffre des salaires est positif et les traders lui accordent beaucoup d‘importance parce qu‘il montre que le marché du travail se renforce. Les salaires en hausse signalent une augmentation des dépenses de consommation”.

L‘augmentation des salaires devrait logiquement entraîner une remontée de l‘inflation et renforce les anticipations d‘un relèvement des taux de la Réserve fédérale (Fed) à la fin de l‘année.

La probabilité d‘un resserrement monétaire en décembre est désormais estimée par les investisseurs à plus de 90%, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Stable avant la publication de la statistique de l‘emploi, le dollar progresse de 0,2% face à un panier de devises de référence.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans augmente ses gains pour prendre 5 points de base à 2,4%, un pic de trois mois.

“Je pense que le rebond du dollar est de retour et devrait se poursuivre la semaine prochaine”, estime Win Thin, en charge des changes sur les marchés émergents chez Brown Brothers Harriman.

Autre mouvement notable sur le marché des changes, celui de la livre sterling qui ploie sous le renchérissement du dollar et des inquiétudes politiques en Grande-Bretagne.

Des voix s‘élèvent au Royaume-Uni pour la démission de Theresa May après le discours jugé catastrophique prononcé mercredi par la Première ministre britannique.

La livre perd 0,67% face au dollar, à un creux d‘un mois, et 0,51% face à l‘euro.

Aux valeurs à Wall Street, CostCo abandonne 5,41% après avoir publié une baisse de sa marge brute trimestrielle. Dans son sillage, Wal-Mart lâche 0,53%.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut cèdent du terrain après avoir nettement rebondi jeudi, portés par la perspective d‘une éventuelle prolongation de l‘accord d‘encadrement de la production entré en vigueur au début de l‘année sous l‘impulsion de l‘Opep et de la Russie.

En Europe, les indices actions évoluent dans le désordre.

Le CAC 40 français cède 0,25%, le Dax allemand prend 0,07% et le Stoxx 600 et le Footsie britannique, favorisé par le repli du sterling, gagne 0,12%.

édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below