6 octobre 2017 / 11:32 / il y a 2 mois

Les Bourses prudentes avant les chiffres de l'emploi américain

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur un mode prudent vendredi à mi-séance et Wall Street est attendue sans grand changement à l‘ouverture, les investisseurs limitant les prises de risques à l‘approche de la publication du rapport mensuel sur l‘emploi aux Etats-Unis.

Les principales Bourses européennes évoluent sur un mode prudent vendredi à mi-séance. L'indice CAC 40 perd 0,15% à 10h45 GMT, le Dax avance de 0,11% et le FTSE gagne 0,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, l‘indice CAC 40 perd 0,15% à 5.370,91 points à 10h45 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,11% et à Londres, le FTSE, favorisé par l‘affaiblissement de la livre sterling, gagne 0,21%.

L‘EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,21%, le FTSEurofirst 300 cède 0,16% et le Stox 600 abandonne 0,19%.

Les indices de référence de Wall Street, qui ont encore battu leurs records jeudi, portés par une série de bons indicateurs et l‘espoir d‘une réforme fiscale avant la fin de l‘année, devraient varier de moins de 0,1% en début de séance, selon les contrats à terme. Cette tendance pourrait néanmoins changer après la publication du rapport sur l‘emploi américain, à 12h30 GMT.

La Bourse de Madrid recule de son côté de 0,86%, pénalisée à nouveau par le secteur bancaire en raison des tensions autour de la Catalogne. La banque catalane Banco de Sabadell cède 2,19%, le repli le plus marqué de l‘Eurofirst 300.

Aux valeurs à Paris, TF1 (+3,6%) campe en tête du SBF 120 après une note positive de Mainfirst, favorable également pour M6 (+1,3%).

Toujours à Paris, Renault prend 1,5% après avoir présenté son nouveau plan stratégique sur six ans au terme duquel le constructeur compte porter ses volumes de ventes à cinq millions d‘unités en accélérant dans les pays émergents et en appliquant aux véhicules électriques et hybrides l‘approche “low cost” qui a fait son succès.

LES SALAIRES US À SURVEILLER

Les investisseurs attendent donc avant l‘ouverture de Wall Street la publication du rapport officiel sur les créations d‘emplois aux Etats-Unis pour le mois de septembre ainsi que sa composante sur l‘évolution du salaire horaire moyen.

Les économistes tablent en moyenne sur 90.000 créations de postes mais ce chiffre pourrait être compliqué à analyser en raison de l‘effet attendu des ouragans Harvey et Irma sur le marché du travail le mois dernier.

“L‘évolution des salaires est peut-être la statistique le plus importante du jour”, écrivent les analystes de Mirabaud Securities. “En effet, la présidente (de la Réserve fédérale) Janet Yellen a tout récemment affirmé qu‘elle ne comprenait pas l‘évolution de l‘inflation et des salaires en affirmant que les Etats-Unis n‘étaient peut-être toujours pas dans une situation de plein emploi.”

Le billet vert progresse légèrement face à un panier de devises de référence, toujours porté par une série d‘indicateurs américains meilleurs que prévu et des anticipations d‘une nouvelle hausse des taux par la banque centrale américaine en décembre.

La perspective d‘un resserrement monétaire fait également grimper le rendement des Treasuries à 10 ans, qui repasse au-dessus de 2,36%.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut cèdent du terrain après avoir nettement rebondi jeudi, portés par la perspective d‘une éventuelle prolongation de l‘accord d‘encadrement de la production entré en vigueur au début de l‘année sous l‘impulsion de l‘Opep et de la Russie.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below