6 octobre 2017 / 07:47 / dans 2 mois

France: Déficit commercial réduit de 1,4 milliard d'euros en août

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s‘est contracté à 4,5 milliards d‘euros en août après avoir atteint 5,9 milliards en juillet, de meilleures ventes d‘Airbus et la livraison de deux satellites dopant les exportations, selon les statistiques CVS/CJO publiées vendredi par les Douanes.

Le déficit commercial de la France s'est contracté à 4,5 milliards d'euros en août après avoir atteint 5,9 milliards en juillet, de meilleures ventes d'Airbus et la livraison de deux satellites dopant les exportations, selon les statistiques CVS/CJO publiées vendredi par les Douanes. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol

Le déficit de juillet a été revu à 5,9 milliards d‘euros contre 6,0 milliards en première estimation.

Sur les huit premiers mois de 2017, le déficit cumulé atteint 44,73 milliards contre 31,13 milliards un an plus tôt.

En août les importations ont ralenti, affichant un recul de 1,8% après leur progression de 2,9% en juillet, et ont atteint un montant de 44,3 milliards.

Les exportations ont en revanche accéléré à 39,8 milliards d‘euros, enregistrant une hausse de 1,4% après avoir augmenté de 0,6% en juillet.

La progression des exportations a été plus marquée dans l‘industrie aéronautique et spatiale, la vente de deux

satellites aux Etats-Unis pour environ 270 millions d‘euros venant s‘ajouter à la hausse des livraisons d‘Airbus.

Ces dernières ont représenté 1,866 milliard d‘euros (23 appareils) contre 1,588 milliard (19 appareils) un mois plus tôt.

Le déficit des seuls produits manufacturés a atteint 4,55 milliards d‘euros contre 5,49 milliards en juillet.

Par zones géographiques, le déficit avec les pays hors Europe a diminué à 3,02 milliards d‘euros (3,72 milliards en juillet).

Celui avec la seule zone euro s‘est creusé à 3,92 milliards contre 3,72 milliards un mois plus tôt. Pour les autres pays de l‘Union européenne, il s‘est inscrit à 3,61 milliards (contre 3,99 milliards).

Alors que la balance commerciale française a été pénalisée en début d‘année par des livraisons d‘Airbus en berne sur fond de remontée progressive de la facture pétrolière, l‘Insee estime, dans sa note de conjoncture publiée jeudi que le rattrapage ne sera que partiel d‘ici la fin de l‘année.

L‘institut, qui prévoit que les exportations manufacturières accélèreront plus lentement que le commerce mondial - une évolution synonyme de pertes de parts de marché pour la France - s‘attend donc à ce que le solde des échanges en produits manufacturés continue de se creuser cette année pour atteindre un plus bas depuis 2011.

Myriam Rivet, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below