5 octobre 2017 / 12:50 / il y a 2 mois

Veolia veut quintupler son CA dans le recyclage de plastiques

PARIS (Reuters) - Veolia a annoncé jeudi son intention de quintupler son chiffre d‘affaires dans le recyclage de plastiques d‘ici à 2025, le groupe misant sur une forte croissance de volumes en Europe et en Asie.

Veolia a annoncé jeudi son intention de quintupler son chiffre d'affaires dans le recyclage de plastiques d'ici à 2025, le groupe misant sur une forte croissance de volumes en Europe et en Asie. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le numéro un mondial du traitement de l‘eau et des déchets a indiqué lors d‘une conférence de presse qu‘il visait des ventes d‘un milliard d‘euros en 2025 dans la transformation des plastiques contre 200 millions en 2016 (hors collecte et tri).

“Le contexte est globalement porteur pour le recyclage du plastique et les taux de recyclage vont inévitablement augmenter dans les prochaines années”, a estimé son PDG Antoine Frérot, soulignant l‘enjeu environnemental lié aux déchets plastiques, ainsi que les pressions écologistes et le durcissement réglementaire qui en découlent.

“L‘ambition de Veolia, c‘est de structurer une filiale industrielle mondiale de recyclage et de valorisation des plastiques pour offrir une alternative crédible (...) à la matière vierge”, a-t-il ajouté.

Le groupe souligne que le taux de recyclage des plastiques - d‘environ 30% dans l‘Union européenne, 20 à 30% en Chine et 9% aux Etats-Unis - reste faible par rapport aux métaux ferreux (80%), au papier (60%) et au verre (50%).

Il estime ainsi que le marché mondial du recyclage des plastiques devrait passer de 31,5 milliards de dollars en 2015 à 56,8 milliards en 2025, ce qui représenterait une croissance de 6,9% par an.

Selon des projections citées par Veolia, la production mondiale de plastiques pourrait atteindre 548 millions de tonnes en 2030 et 1,1 milliard en 2050, contre 322 millions en 2005, et 20% du pétrole produit dans le monde serait utilisé pour fabriquer du plastique en 2050 (contre 6% en 2014).

Le groupe estime que la majeure partie de son chiffre d‘affaires dans le recyclage de plastiques en 2025 proviendra de l‘Europe - à hauteur de 600 millions d‘euros -, l‘Asie étant attendue à au moins 300 millions.

Il cite toutefois un certain nombre de freins potentiels à la croissance du marché : les prix bas du pétrole, qui rendent la production de la matière vierge moins coûteuse que celle du plastique recyclé, les difficultés en matière de collecte, les perceptions négatives liés à des usages alimentaires ou encore les limites technologiques.

Veolia recycle actuellement quelque 250.000 tonnes de déchets plastiques par an dont 45.000 tonnes en France, où il compte doubler ses volumes à l‘horizon de 2025 et envisage d‘ouvrir deux nouvelles usines dédiées et d‘augmenter les capacités de ses trois sites existants.

Evoquant l‘objectif affiché du gouvernement d‘atteindre 100% des plastiques recyclés d‘ici 2025, Antoine Frérot a estimé qu‘il avait au moins le mérite de fixer un “cap”.

“On n‘y sera sans doute pas, mais il (est possible) néanmoins de prendre un certain nombre de mesures pour progresser rapidement”, a-t-il estimé.

Le secteur de l‘emballage est le plus gros consommateur de plastiques devant la construction, l‘industrie automobile et l‘agriculture.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below