5 octobre 2017 / 10:10 / il y a 18 jours

Total veut devenir le concurrent n°1 d'EDF et d'Engie en France

PARIS (Reuters) - Total a officiellement lancé jeudi une nouvelle offre de fourniture de gaz et d‘électricité aux particuliers en France, la compagnie pétrolière visant la place de numéro trois du marché derrière les anciens monopoles EDF et Engie.

Le PDG de Total, Patrick Pouyanné. Total a officiellement lancé jeudi une nouvelle offre de fourniture de gaz et d'électricité aux particuliers en France, la compagnie pétrolière visant la place de numéro trois du marché derrière les anciens monopoles EDF et Engie. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le groupe a précisé que son offre “Total Spring” était 10% moins chère que les tarifs réglementés et qu‘il visait au moins trois millions de clients en France en moins de cinq ans, soit 10% des clients auxquels ces tarifs sont encore appliqués.

Total, qui cherche ainsi à devenir le premier opérateur alternatif du marché à la place de Direct Energie, compte “répondre aux besoins des consommateurs français qui cherchent à réduire leur facture énergétique tout en ayant accès à un service client de qualité et à une énergie propre”, a-t-il précisé dans un communiqué.

Le groupe fait ainsi valoir qu‘il propose une offre d‘électricité “verte”, c‘est-à-dire produite en France à partir d‘énergies renouvelables et couverte par des garanties d‘origine.

Son PDG Patrick Pouyanné a précisé lors d‘une conférence de presse que l‘offre de Total permettrait aux ménages d‘économiser jusqu‘à 200 euros par an et que le groupe misait sur la notoriété de sa marque pour se développer.

Sur le marché des particuliers, Total compte déjà plus de 400.000 clients en France et 700.000 en Belgique après le rachat de Lampiris en 2016. A long terme, Patrick Pouyanné vise 5 millions de clients en Europe.

Le PDG a également indiqué que, pour atteindre ses objectifs, Total prévoyait de développer ses capacités de production en France et n‘excluait pas de racheter ou de construire des centrales à gaz, ou encore d‘être candidat à des concessions hydroélectriques.

Le groupe est aussi présent sur le marché de la distribution de gaz et d‘électricité auprès des professionnels, avec plus de 500.000 sites alimentés dans six pays européens (Royaume-Uni, France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne et Espagne).

Selon la Commission de régulation de l‘énergie (CRE), sur le segment des clients particuliers en France, la part de marché d‘EDF dans l‘électricité et celle d‘Engie dans le gaz s‘élevaient encore respectivement à 84% et 75% environ à fin juin.

La suppression annoncée des tarifs réglementés du gaz - après une décision dans ce sens du Conseil d‘Etat -, 10 ans après l‘ouverture totale des marchés du gaz et de l‘électricité en France, devrait toutefois accélérer les gains de parts de marché des opérateurs alternatifs.

Bate Felix et Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below