4 octobre 2017 / 20:09 / il y a 2 mois

Des ex-traders de Louis Dreyfus lancent leur propre société

PARIS/GENEVE (Reuters) - Un groupe de traders européens en céréales, qui a quitté Louis Dreyfus fin août, prévoit de lancer en Suisse une nouvelle société ciblant le marché ukrainien, ont dit à Reuters trois sources proches du dossier.

Un groupe de traders européens en céréales, qui a quitté Louis Dreyfus fin août, prévoit de lancer en Suisse une nouvelle société ciblant le marché ukrainien, ont dit à Reuters trois sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Jim Young/File Photo

La nouvelle société, dénommée Sierentz Global Merchants selon une des sources, a été enregistrée le 13 septembre à Paudex, près de Lausanne.

Une société du même nom est déjà présente aux Etats-Unis et contrôlée par des membres de la famille Louis-Dreyfus, mais distincte du groupe historique Louis Dreyfus Company (LDC) où les traders en céréales travaillaient jusqu‘à cet été.

L‘entreprise enregistrée outre-Atlantique s‘occupe principalement de négoce en produits énergétiques, comme le gaz naturel, mais se développe actuellement dans l‘activité de céréales, a dit une des sources.

La société suisse a pour but l‘importation, l‘exportation et le commerce de produits bruts ou manufacturés, principalement les céréales, ainsi que toute activité liée directement ou indirectement à son but principal et au négoce international (courtage, affrètement), selon des informations publiées dans le registre journalier officiel suisse.

Les anciens traders de LDC, dont l‘ancien directeur global céréales de Louis Dreyfus, David Ohayon, et l‘ancien responsable des activités Ukraine et Balkans, Lamprakis Lazos, n‘ont jamais dit jusqu‘ici où ils comptaient rebondir après leur départ, nourrissant alors d‘intenses spéculations sur le marché.

Selon les sources, la nouvelle société pourrait démarrer son activité début 2018. David Ohayon, auprès de qui il n‘a pas été possible d‘obtenir un commentaire, resterait basé à Genève, tandis que Lamprakis Lazos, qui n‘a pas répondu non plus aux demandes de Reuters pour commenter ces informations, dirigerait l‘activité en Ukraine avec de nouveaux embauchés.

Sierentz a refusé de faire un commentaire.

Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below