9 août 2017 / 14:33 / il y a 13 jours

Altice réfléchit à une offre sur Charter Communications, selon des sources

Le groupe français de communication Altice et sa filiale américaine Altice USA envisagent de lancer une offre sur le câblo-opérateur américain Charter Communications, rapporte mercredi la chaîne d'information financière CNBC en citant des sources. /Photo prise le 21 mars 2017/Philippe Wojazer

(Reuters) - Le groupe français de communication Altice et sa filiale américaine Altice USA réfléchissent à l'opportunité de lancer une offre sur le câblo-opérateur américain Charter Communications, ont dit des sources à Reuters mercredi.

Aucune proposition n'a encore été soumise à Charter et il n'est pas certain qu'Altice fera une offre, ont-elles ajouté.

Le secteur connaît un important mouvement de consolidation avec la baisse du nombre d'abonnés au câble aux Etats-Unis qui conduit les opérateurs à se regrouper pour réduire leurs coûts ou à se diversifier dans la téléphonie mobile.

L'information d'abord rapportée par la chaîne CNBC a propulsé l'action Charter à un record de 408,83 dollars à Wall Street et le titre gagne encore 3,02% à 401,64 dollars vers 16h45 GMT. Altice USA varie peu à ce stade mais l'action de sa maison mère, cotée à Amsterdam, a chuté de 5,16% à 19,65 euros.

Altice a introduit sa filiale américaine à Wall Street en juin dans le but avoué de poursuivre son développement aux Etats-Unis en se donnant les moyens de payer en actions de nouvelles acquisitions.

En mai, le fondateur d'Altice, le Franco-Israélien Patrick Drahi, avait expliqué rechercher en priorité des acquisitions dans le câble, puis dans la téléphonie mobile et les contenus.

Mais financer le rachat de Charter ou le fusionner avec Altice USA serait un défi majeur pour Drahi, dont la fortune est évaluée à 14 milliards de dollars (11,9 milliards d'euros) par le magazine Forbes.

La capitalisation d'Altice USA était de 23 milliards de dollars au cours de clôture de mardi et celle d'Altice NV atteint 32 milliards d'euros, avec dans les deux cas un endettement pratiquement de même montant.

En face, Charter Communications pèse quelque 116 milliards de dollars en Bourse et vaut plus de 180 milliards de dollars dette comprise.

"Au vu de la dimension que vient de prendre Charter après sa propre acquisition récente de l'ex-Time Warner Cable, une OPA serait un défi de taille pour n'importe quel prétendant", juge Tuna Amobi, analyste chez CFRA Research.

Altice planche avec ses banques sur un financement en numéraire et en actions, a dit une source.

Altice USA est devenu le quatrième câblo-opérateur aux Etats-Unis en juin après avoir finalisé le rachat de Cablevision pour 17,7 milliards de dollars, opération qui avait été précédée par la reprise de Suddenlink en 2015 pour 9,1 milliards. Une nouvelle opération de croissance externe lui permettrait de gagner encore en échelle et de réduire ses coûts.

Altice et Charter n'ont pas donné suite à des demandes de commentaires et Altice USA n'a pu être joint dans l'immédiat.

Le japonais SoftBank a lui aussi récemment manifesté de l'intérêt pour Charter Communications, qu'il souhaiterait combiner avec Sprint, le quatrième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis dont il est l'actionnaire majoritaire.

avec les contributions de Pamela Barbaglia à Londres, Laharee Chatterjee à Bangalore et Mathieu Rosemain à Paris, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below